Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes "Lolo" du café de la Perle, un amoureux du Passage Pommeraye

0 14.05.2014 19:25
Lolo : "J’aime les belles histoires de Nantes et celle du passage Pommeraye est tragique".

Lolo : "J’aime les belles histoires de Nantes et celle du passage Pommeraye est tragique".

Photo : Stéphane Pajot

Chaque semaine, plongeon dans le passage Pommeraye  avec un Nantais. Aujourd’hui Laurent Messager, l’homme du café la Perle, rue du Port-au-vin à Nantes.

A lire ce mercredi 14 mai. Extraits :

Presse Océan : Vous souvenez-vous de la première fois ?

Laurent Messager dit Lolo, tavernier depuis 20 ans : « Je suis né à Paimbœuf, j’ai grandi à Brains et j’ai découvert Nantes et le passage Pommeraye à l’âge de 17 ans. J’étais alors coursier l’été, rue de l’Échelle, pour un fabriquant de verres d’optique Essilor. J’étais en mob. L’été nantais était réservé à ceux qui ne partaient pas en vacances et à ceux qui travaillaient. Le Passage Pommeraye me faisait rêver, c’était un « vieux truc » tout près de la place du Commerce, un des poumons du centre-ville avec sa gare de bus centrale. Je connaissais les gens du quartier et la rue du Port-au-Vin, une des plus passantes grâce à la friterie Macatia. »

Qu’est ce que le passage Pommeraye vous inspire ?

« J’aime les belles histoires de Nantes et celle du passage Pommeraye est tragique. Son concepteur Louis Pommeraye (1806-1850) avait 30 ans quand il soumet au maire de Nantes l’idée d’un passage. Il tombera en faillite et finira ruiné. Il meurt dans sa commune natale à Saint-Père-en-Retz. C’est vraiment une histoire nantaise. Pommeraye, c’est aussi un lien entre le haut de Nantes, Graslin et la Loire. La place du Commerce était avant le Port au Vin. L’eau a coulé devant jusque dans les années vingt. »

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.