Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Loup Bureau en 2016 : "le terme de journaliste me fait encore rêver"

0 28.08.2017 19:07
En 2016 Loup exprimait sa vision du journalisme lors de la remise d'un prix en 2016 pour un reportage en Ukraine.

En 2016 Loup exprimait sa vision du journalisme lors de la remise d'un prix en 2016 pour un reportage en Ukraine.

capture vidéo Twitter

Nous en sommes au 34e jour de détention pour Loup Bureau, jeune journaliste nantais emprisonné en Turquie pour soupçon d'appartenance à "une organisation terroriste armée". 

Alors que les soutiens ne cessent d'affluer pour demander sa libération, et encore davantage avec le rejet de sa demande de libération, des proches partagent une vidéo où Loup Bureau exprimait clairement sa vision du journalisme. C'était en 2016, lors de la remise d'un prix pour un reportage en Ukraine. Les mots sont forts et en disent beaucoup sur son engagement professionnel. Ce métier disait-il, le "fait toujours rêver". 

"Je pense qu'on peut dire que le rôle principal du journaliste c'est d'informer mais je pense que ça doit aller plus loin que ça, ça doit être d'aller chercher l'information, d'aller plus loin que le simple fait d'informer. Je n'aime pas ce terme et dire "chien de garde de la démocratie" mais le terme journaliste, pour moi, me fait encore rêver dans la mesure où on représente plus que de simples communicants d'une information. On est là pour apporter quelque chose en plus, pour montrer, pour porter la plume dans la plaie comme dirait Albert Londres et c'est ça qui m'intéresse aussi."

Son avocat a partagé cette vidéo et ajoute que "l'assimilation du journalisme de Loup Bureau à du terrorisme est intolérable".

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.