Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Malakoff : choc et interrogations après les coups de feu de dimanche

3 25.10.2016 09:13
Après les violences survenues dimanche, les habitants du quartier Malakoff à Nantes sont dépités.

Après les violences survenues dimanche, les habitants du quartier Malakoff à Nantes sont dépités.

Photo PO

La fusillade dimanche soir à Malakoff, à Nantes, provoque l’émoi de toutes parts dans le quartier, avec la crainte d’être montrés du doigt. Les habitants sont une nouvelle fois sous le choc. « Cela devient très pénible. On en a gros sur la patate », lâche un commerçant de la place Rosa-Parks.

« C’est toujours pareil, c’est un petit groupe qui est à l’origine des troubles… Il y a le chômage qui touche nos enfants. Où est la solution ? », s’interroge Nabil.

Retrouvez nos deux pages spéciales dans "Presse Océan" de ce mardi 25 octobre. A lire également en version numérique en cliquant ici

Commentaires (3)

Faut pas s'étonner
Bretonne-Naoned mar, 25/10/2016 - 10:03

Avec tous les films et jeux vidéo ultra-violents dont s'abreuvent ces jeunes, il ne faut pas s'étonner, ils ne font plus la différence entre fiction et réalité, et se croient dans un western. Toute une culture et une éducation à refaire, on pourrait en écrire des romans. Tout comme la jungle de Calais, ces cités devraient être démantelées, mais bonjour le boulot. Bon courage aux futures générations.

ah oui les fameux jeux vidéos
moutonIrlandais mar, 25/10/2016 - 11:36

En réponse à Bretonne-Naoned - Faut pas s'étonner

ah oui les fameux jeux vidéos et les films qui rendent les jeunes violents.
on disait pareil il y a quelques décennies sur le rock.
et on disait aussi pareil sur les livres il y a quelques siècles.

les jeux vidéos ne rendent pas violent, tout comme les films.
c'est juste une histoire d'éducation.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.