Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Dix-huit mois après le violent incendie, Malakoff tourne la page

1 23.08.2012 11:51
18 mois après l’incendie du centre commercial, la justice va classer l’affaire.

18 mois après l’incendie du centre commercial, la justice va classer l’affaire.

Photo PO-Olivier Lanrivain

Le jeune homme soupçonné d’avoir incendié le centre commercial de Malakoff (Nantes) en février 2011 ne sera pas poursuivi.

La justice devrait bientôt classer l’affaire.

Les habitants s’y attendaient et regardent vers l’avenir avec la réalisation du futur pôle, prévu en 2014.

Or d'ores et déjà, certains commerçants craignent d'être "étranglés".

Plus d'informations ce jeudi dans Presse Océan.

Commentaires (1)

L'impunité et l'injustice, la double peine des contribuables!
Gilbert de Mont... jeu, 23/08/2012 - 09:43

Qui sont les habitants qui regardent vers l'avenir?

Quel sondage fiable permet d'affirmer cette abstraction du passé insécuritaire?

Qui va récidiver quand la balance de la justice de Madame Taubira s'en balance!

Sans aucun doute le citoyen qui se fait verbaliser abusivement par un(e) contractuel(le) devra accepter cette injustice!

L'avenir des voyous impunis est assuré. Monsieur Ayrault à l'époque promettait ( une promesse de l’illusionniste) que les voyous seraient pris et punis!

Vais - je encore être censuré? De Rezé à Clisson des riverains pétitionnent à juste titre contre l'insécurité démontrée en particulier celle des ROMS!

Ce qui est inquiétant c'est que bientôt des association subventionnées par nos impôts et qui défendent la colonisation ROMS vont bientôt demander une loi d'interdiction de plaintes contre les ROMS! J'ai même entendu un économiste dire ( c'est grave) que pour une fois on pouvait sortir des lois de la République! Un aveu de démagogie!

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.