Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Manque de moyens : des magistrats boycottent l'audience de rentrée

1 11.01.2017 19:46
De nombreux magistrats ne siègeront pas ce jeudi à l'audience de rentrée.

De nombreux magistrats ne siègeront pas ce jeudi à l'audience de rentrée.

Archives PO

Postes vacants, délais de jugement qui s'allongent, sentiment d'épuisement... La coupe est pleine. De nombreux magistrats ne siègeront pas ce jeudi à l'audience solennelle de rentrée du TGI de Nantes.

C'est un bruit de fond auquel ils ne veulent surtout pas qu'on s'habitue. Chaque mois de janvier, le manque de moyens de la justice est murmuré dans l'atmosphère guindée de l'audience solennelle de rentrée. Cette année, les magistrats nantais sortent de leur réserve.

« On n'en peut plus et ce n'est pas une honte de le dire », résume Philippe Desloges. Le représentant de l'Union syndicale des magistrats (USM) sonne la révolte, main dans la main avec le Syndicat de la magistrature (SM). Le grief à la racine de tous leurs maux concerne la pauvreté des moyens humains. Le taux de vacance des postes de magistrats atteint des seuils inédits.

 

Lire la suite de l'article ce jeudi 12 janvier dans Presse Océan

Commentaires (1)

la justice Manque de moyens
philippe.lebourg.16 ven, 13/01/2017 - 10:04

Bonjour,
Il manque sept Magistrats, ce n'est pas en construisant des barrière anti-émeute devant le palais de justice de Nantes que l'on va solutionner le problème,
les Magistrats doivent se remettre en cause sur leur métier et ce n'est pas en créant une nouvelle coupure avec le peuple que l'on va solutionner ce burn-out.
Pourquoi pas , une Révolution Républicaine à l'approche des élections présidentielles ?
Respectueusement
Philippe LEBOURG

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.