Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Ni bus ni tram pendant la nuit du réveillon : vif débat sur la toile

1 01.01.2016 13:27
L'absence de service de nuit à la TAN la nuit du 31 est critiquée presqu'autant qu'approuvée.

L'absence de service de nuit à la TAN la nuit du 31 est critiquée presqu'autant qu'approuvée.

PO/OLIVIER LANRIVAIN

Les commentaires sont tombés par dizaines dès hier soir sur notre page Facebook en réaction à l'article sur l'absence de transports publics après minuit trente, la nuit du réveillon.

Boire ou conduire, certes. Mais certains estiment que pour pouvoir choisir, la TAN aurait dû mobiliser du personnel, que cela entrait dans sa mission de service public. Cette problématique a engendré un vrai débat sur le réseau social.

Il y a ceux qui condamnent d'emblée comme Philippe : "Bravo Nantes, bel exemple pour la sécurité routière !" Anne-Marie est la plus critique : "Attitude irresponsable ! Il y a sûrement quelques conducteurs de bus ou tram potentiels parmi les 5 435 800 demandeurs d'emploi même s'il faut leur faire un peu de formation ! Plus de bus ni de tram à partir de minuit trente ? Encore un marché privé à prendre !" "Carton Rouge" ajoute celui-ci. Selon Ronan : "Il y a les beaux discours de prévention routière et la réalité. Pour rentrer chez nous cette nuit , c'est à pied." Nida Légé trouve même "cela criminel pour la soirée la plus alcoolisé de l'année".

+ Lire : Nantes. Plus de bus ni de tram à partir de minuit trente ce soir en ville

Service public

C'est que la comparaison avec les autres villes n'est pas à l'avantage de Nantes. Certains citent Paris en exemple où le transport est même gratuit ou encore Bordeaux, où le dispositif de transports publics a été renforcé. "Alors qu'à Toulouse ils font le contraire. Plus de bus, de tram et de métro pour la Saint Sylvestre !" note aussi Christophe Picot.

En fait, cet internaute travaille à l'hôpital, il imagine : "Tiens nous aussi à minuit on prend plus personne à l'hosto! Après tout on a le droit à une vie de famille". Beverly Jolly : "Juste pour dire que dans certains métiers comme dans le domaine du social ou médical, on ne s'arrête pas de travailler parce que c'est le 31 décembre. Parce que la vie d'humains en dépend. Et je pense que plus que d'autres jours les transports en communs ne devraient pas s'arrêter aussi tôt. Car sur la route il y a aussi des vies en jeu..."

Guillaume Laurier est lui "partagé entre le fait que les salariés de la TAN ont le droit comme tout le monde de fêter un réveillon en famille mais quand on est une entreprise public de transport on se doit d'assurer un service aux usagers, surtout lors d'un jour comme celui-ci".

Vie privée

Beaucoup cependant comprennent la direction de la TAN et surtout les employés. Ainsi Cla Risse : "Les salariés de la tan ont le droit à une vie en dehors du taf ! Au pire les gens qui comptent boire restent sur place". Tanguy aussi pense que c'est aux gens de se responsabiliser la nuit du 31 : "Les fêtards n'ont qu'à pas boire ou alors ils prennent un taxi, ils restent dormir sur place s'ils sont chez des personnes ou sont accompagnés. Ne nous étonnons pas après si on a plus d'accidents et de conduite en état d'ivresse. Sinon bon reveillon à tous et surtout pensez Sam si jamais vous prenez la voiture."

Laurence : "La Tan ramène suffisamment de "viande saoule " toute au long de l'année alors un soir de répit... Et puis ce sont des êtres humains comme les autres qui ont le droit de fêter la nouvelle année en famille et amis..." "Je peux aussi le comprendre car il y a trop souvent des agressions dans les moyens de transport..." estime Edith. Grégory pense aussi que c'est "très bien pour eux". Mo Moon refuse toute critique et souhaite "une bonne année au conducteur de la ligne 71 qui m'attends quand je cours avec un de mes loulous le matin et qui se marre quand ce dernier oublie son cartable... Une bonne année au conducteur ou à la conductrice du E1 qui guette le tram avant de partir, car oui 10 mn le soir ça compte quand on doit gérer 4 loustics le soir. Merci la tan , bonne année à vous tous !" Bruno : "C'est très bien ils ont le droit à une vie de famille, et aussi, respect au syndicat".

Un conducteur

Laurent est lui-même conducteur de bus. Hier soir, en lisant tous ces commentaires, il tenait à témoigner : "ce soir je finis à 21h et demain je ré-embauche à 12h00 pendant que d'autre déjeunerons en famille et/ou se remettrons de leur gueule de bois. Alors oui le réseau s'arrête après les départs de 00h30 et aucun prolongement n'est prévu car Nantes-Métropole et la Ville de Nantes n'ont prévu aucune festivités spécifiques à ce réveillon. Il y a quelques années j'étais de nuit le soir du 31 et le dernier départ était à 2H30 en raison du feu d'artifices et du concert place de l'Île Gloriette. Sur ce Bon Réveillon et peut-être à demain dans l'un des bus que je conduirais pour vous emmener à votre destination."

Et vous, qu'en pensez-vous ? Participez à notre sondage : La TAN aurait-elle dû rouler toute la nuit de la Saint-Sylvestre ?

 
Lire aussi :

 

Commentaires (1)

Les enfants gâtés ou assistés c'est selon
Cyril ven, 01/01/2016 - 20:16

C'est trop long de patienter chez les amis ou la famille entre 00h30 dernier tram/bus et 5h30 premier tram/bus ?
Ah oui, il pleuvait un peu cette nuit...

Paris citée comme exemple ? Encore des Parisiens récemment installés à Nantes qui veulent importer les mauvaises conditions de travail, la fin de la vie familiale/sociale après avoir importé le travail le Dimanche avant Noel.

Lien entre absence de transport en commun la nuit et le nombre de controles d'alccolémie positifs ? Je leur suggère d'aller faire un tour au hangar à bananes un Jeudi soir en période scolaire et où les transports en commun sont plus nombreux...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.