Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Noces de Figaro, une mise en scène au coeur de l'oeuvre [Vidéo]

0 03.03.2017 11:20
Voir la vidéo

Moshe Leiser, le metteur en scène des Noces de Figaro (avec Patrice Caurieu) dont la première sera présentée au théâtre Graslin à Nantes lundi 6 mars est allé au plus profond de l'oeuvre de Mozart et da Ponte.  C’est l’événement d’Angers-Nantes Opéra de ce début d'année.

 « On croit que ce sont les noces de Beaumarchais mais ce sont les noces de da Ponte et de Mozart… Comme tous les chef-d’œuvre ce n’en serait pas un si cela ne parlait pas de nous. Cette musique a trois cents ans. Au niveau de la jalousie, du pouvoir, du désir, rien n’a changé. L’œuvre est moderne si on veut bien montrer de quoi elle parle. Elle devient terriblement datée si on la confine dans un musée en costumes historiques avec des beaux décors où l’on fait semblant de jouer et où le seul intérêt est d’écouter la jolie musique de Mozart » : on l’aura compris Moshe Leiser plonge dans la vérité de l’œuvre. « Quand il a écrit cela Mozart voulait une musique qui secoue, qui interpelle, qui choque, amuse, amène de l’érotisme, de la violence. C’est beau parce que la façon dont il a pu traduire le personnage dans la situation est extrêmement juste. Mozart savait que la laideur et la beauté étaient sœurs : l’une ne va pas sans l’autre, quand on écoute Mozart, ce sont des histoires de contrastes et de ruptures de rythme. Les couples Figaro-Suzanne, comte et comtesse, sont dans la jalousie, le soupçon, la traîtrise, l’abus de pouvoir : c’est ce monde que Mozart et Da Ponte explorent de manière extraordinaire » affirme le metteur en scène qui a choisi un décor de beau palais XVIIIe, « lieu de pouvoir », et des costumes actuels. « Au fur et à mesure des actes, la végétation devient de plus en plus importante. Le machisme et l’autoritarisme du comte ont littéralement détruit son palais, traversé par les ronces et les branches, c’est la métaphore d’un ordre social qui essaie d’être établi mais le désir ne peut être dompté ».

Eric Cabanas


En quatre actes: 3 h 40 mn avec entracte. Livret de Lorenzo da Ponte, d’après la pièce "La Folle Journée ou Le Mariage de Figaro" de Pierre Caron de Beaumarchais. Direction musicale : Mark Shanahan Mise en scène : Patrice Caurier et Moshe Leiser
Représentations au Théâtre Graslin à Nantes : Lundi 6, mercredi 8, vendredi 10, mardi 14 mars 2017 à 20h - Dimanche 12 mars à 14h30
Au Grand Théâtre d’Angers, les 5, 7 et 9 avril 2017. Tarif de 5 à 60 €.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.