Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Nos confrères du Canard Social mettent la clé sous la porte

2 03.06.2013 17:46
Nos confrères du Canard Social mettent la clé sous la porte

Nos confrères du Canard Social mettent la clé sous la porte

Dessin de Frap pour le Canard Social

Après trois ans d’existence, Le canard Social, média en ligne spécialisé sur l’actualité du secteur social en région, Bretagne et Pays de la Loire, stoppe son activité pour des raisons économiques.

« Le Canard Social n’a pas trouvé l’équilibre, continuer dans ces conditions là ne serait pas responsable », expliquent nos confrères dans un communiqué. « Ironie amère, notre activité n’a cessé de se développer en trois ans, chiffre d’affaires, lecteurs, réseau, notoriété, tout marche mais pas assez, ou pas assez vite. C’est l’histoire somme toute banale d’une entreprise créée avec beaucoup d’idées et d’ambition mais avec trop peu de moyens. »

« Le Canard Social a tenté l’Himalaya, note l’équipe de ce pure player basé à Nantes : viabiliser un média en ligne indépendant, en région, sans capital ou presque, avec quelques fonds levés au démarrage, quelques prêts solidaires ou personnels, dans un contexte morose pour la presse. Nous y avons cru, nous y avons travaillé d’arrache pied pendant 3 ans, mais, là, il faut savoir s’arrêter, avant d’être mis en faillite par autrui. »

« Nous regrettons bien sûr de laisser là nos lecteurs fidèles. Et nous regrettons de ne pas avoir eu le temps de gagner la confiance des autres. » L’équipe du Canard indique aussi qu’elle mettra en ligne en accès libre l’ensemble de ses publications. « Le Canard Social s’arrête fier de lui aussi. »

Commentaires (2)

Depuis la montée en Ligue 1, c'est le Canaris Social qui...
Cyril mar, 04/06/2013 - 09:03

...est à la mode et plus le Canard :)

Plus sérieusement, le journal est victime de la presse moderne, celle qui est achetée à coups de subventions déguisées (cf les 900 000 euros à une chaine locale).

C'est aussi un peu comme Nantes 7 qui avait le choix entre se faire racheter par Télé Nantes ou crever.

Vu la société devenue individualiste, la disparition de journal, pour une grande partie des Nantais, risque de ne pas casser trois pattes à un canard :o

Triste
Kryssian Wigbhert lun, 03/06/2013 - 18:32

Toujours triste de voir disparaître un media, qu'il soit en ligne ou papier. Quand celui-ci est en plus un reflet acide de ce qui se passe dans notre région, c'est un peu de démocratie qui s'en va. Je me sens un peu responsable, peut être les lecteurs en ligne (dont je faisait partie, occasionnellement) auraient-ils du le soutenir financièrement...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.