Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes "Oui, nous aidons les migrants. Et nous l'assumons parfaitement"

0 23.08.2017 20:16
A Nantes, 200 à 300 migrants vivraient dans des squats

A Nantes, 200 à 300 migrants vivraient dans des squats

Photo archives PO-OL

Le message de l'association du Droit au logement 44 est très clair : « Quand les autorités ne remplissent pas leur rôle, quand aucun hébergement n'est proposé à des demandeurs d’asile qui devraient être pris en charge et qui sont à la rue, nous les aidons, oui. Nous les mettons à l’abri. Et nous l’assumons parfaitement ».

À ce jour, une « dizaine » de « maisons complètement abandonnées et locaux vides » sont ainsi occupés, par « deux cents ou trois cents migrants », à Nantes.

Dans le quartier du bas Chantenay, par exemple, une maison abandonnée est ainsi « habitée » depuis plusieurs années par des migrants. Personne n’a jamais demandé leur expulsion. « Il existe même une vraie solidarité avec certains voisins », assure Philippe Gallis.

« Si nous agissons de la sorte, c’est que les autorités ne nous laissent pas d’autre choix. Et cela ne nous amuse pas, croyez-moi. Mais elles se renvoient sans cesse la balle. Elles nous mènent en bateau. Et nous, on voit la situation empirer. Des migrants arrivent du Soudan, d’Érythrée, du Mali, du Niger… Il s’agit là d’une cause humanitaire. » 

 

Plus d'informations dans Presse Océan ce jeudi 24 août 2017


Lire aussi :

Nantes. Maison d'un couple de retraités squattée : les occupants en garde à vue

Nantes. Maison squattée: rappel à la loi pour les occupants

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.