Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Pas de déplacement à la Beaujoire pour les Bordelais

2 10.04.2017 18:15
Les supporters nantais ne verront pas leurs homologues bordelais dimanche

Les supporters nantais ne verront pas leurs homologues bordelais dimanche

Pour la deuxième année consécutive, les supporters bordelais sont interdits de séjour à Nantes. C'est en tout cas l'arrêté qu'a pris la préfecture de Loire-Atlantique qui interdit à toute personne se prévalant supporter des Girondins de venir dans le centre ville et aux abords de la Beaujoire, du samedi 15 avril à 15 h au dimanche 16 avril à 23 h 59. Le club bordelais affirme "regretter cette décision et aurait aimé que ses supporters puissent se rendre à Nantes dans une rencontre importante dans la course à l’Europe."

Déjà la saison dernière, en hanvier 2016, les supporters des Girondins n'avaient pu se rendre au stade de la Beaujoire. Cette mesure s’inscrivait dans le contexte de l’état d’urgence, pour lequel les forces de l’ordre étaient "particulièrement mobilisées". Mais elle résultait surtout du passif existant entre les ultras des deux clubs, qui s’étaient livrés à des affrontements à plusiuers reprises depuis 2013.

Les supporters nantais seront donc les seuls à mettre de l'ambiance dimanche à 15 h.

Commentaires (2)

Vive le sport
Quelscoop44 mar, 11/04/2017 - 12:44

Privé de baballe !
Obligés de rester sur le canapé, les supporters sont fachés , heureusement ils restent les bières.
Dur dur de rester en short enfermé devant la télé.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.