Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Père sur la grue : "La situation n'est pas bloquée" (préfecture)

1 15.02.2013 14:25
Nantes. Père sur la grue : "la situation n'est pas bloquée" (préfecture)

Nantes. Père sur la grue : "la situation n'est pas bloquée" (préfecture)

Photo AFP

Les négociations sont toujours en cours avec l'homme qui est retranché à une quarantaine de mètres de hauteur sur la grue Jaune.

Prénommé Serge et né en 1970, il est père d'un garçon de 6 ans et demi domicilié à Saint-Herblain, et souffre de ne pas l'avoir, suite à une séparation douloureuse. La banderole "Benoît 2 ans sans papa" qu'il a déployée y fait référence.

"Je réclame l'égalité des pères, qu'on ait le droit à nos enfants", a déclaré l'homme, joint par la radio RTL. Expliquant sa situation personnelle, il dit sa vie détruite par le fait de ne pas avoir son fils alors qu'il s'en serait toujours bien occupé ; qu'il voulait "être père au foyer" contrairement à la mère qui travaille.

"Son message a été compris"

"Cet homme est en souffrance, a déclaréPatrick Lapouze, directeur de cabinet du préfet. Il traverse une période douloureuse et extrêmement difficile à vivre. Nous voulons qu'il sache que son message a été compris et qu'il existe des perspectives. La situation n'est pas bloquée."

Cela fait maintenant plusieurs heures que l'homme est retranché dans la grue jaune. 

Les négociations se poursuivent.

Plus d'informations à suivre.


Commentaires (1)

Serge 1970.
philippe P (non vérifié) ven, 15/02/2013 - 17:55

Encore un drame de la séparation.
Nous ne connaissons pas les éléments de leur vie. Mais pourquoi une telle initiative? Pourquoi est-il privé de son enfant?
S'il en est arrivé là c'est qu'il y a anguille sous roche!
Personnellement je ne connais pas (comme tout lecteur attentif à cet article) les tenants et les aboutissants.
Mais moi, si, dans le cadre d'une séparation on me privait de mes enfants, je ne le supporterais pas. (bon ce n'est pas à l'ordre du jour).

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.