Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Piratage : des sites catholiques victimes de revendications islamistes

1 11.01.2015 14:19
Le site internet de la paroisse Notre-Dame de Nantes a été piraté par un groupe de hackers d'origine tunisienne.

Le site internet de la paroisse Notre-Dame de Nantes a été piraté par un groupe de hackers d'origine tunisienne.

Photo PO - NB

Le site internet de la paroisse Notre-Dame de Nantes a été piraté par un groupe de hackers d'origine tunisienne.

Le message "J'atteste qu'il n'y a de dieu qu'Allah. J'atteste que Muhammed est le messager de ALLAH" a remplacé la page d'accueil du site.

Les responsables de la paroisse ont porté plainte. Ils ont appris la nouvelle ce dimanche matin, à la sortie de la messe, comme à l'église Sainte-Croix où des paroissiens ne "souhaitaient pas donner trop d'importance" à cet acte.

Le diocèse est sur la même longueur d'onde : "Ce type de piratage n'est pas une première. Le problème est en cours de résolution. Il ne faut pas tomber dans la psychose ni l'amalgame. Islamistes ou pseudo-islamistes, on ne sait même pas qui se cache derrière les pirates."

Samedi, c'est le site du centre spirituel diocésain des Naudières qui avait été la cible de la même attaque. Elle fait suite aux piratages, par le même groupe de hackers, des sites d'entreprises bretonnes, de celui du mémorial de Caen ou bien encore de la paroisse étudiante de Toulouse.

Plus d'informations à lire lundi 12 janvier dans Presse Océan ou sur nos éditions numériques



Commentaires (1)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.