Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Place Viarme, le vendeur de sapins en aura écoulé environ 2 500

0 22.12.2015 18:35
Roger Tavarson, place Viarme : « On vend du « sapin de Nordmann, du Nobilis et de l’épicea ».

Roger Tavarson, place Viarme : « On vend du « sapin de Nordmann, du Nobilis et de l’épicea ».

Photo PO - SP

Voilà 35 ans qu’il cultive et vend des sapins à Nantes. Roger Tavarson est encore là juste un jour, ce mercredi 23 décembre.
Et après, terminé, retour au bercail dans le Morbihan avec son frère Bernard. C’est là-bas qu’ils sont installés au milieu de leurs 200 000 sapins sur les commune de Saint-Gravé, Peillac, Saint-Jacut-les-Pins.  
Après Talensac au début des années 1990, c’est donc sur la place Viarme qu’il a élu domicile durant le mois de décembre. « On a changé de place à la même époque que la mise en place du tramway à l’initiative de l’adjoint au maire M. Duclos ». C’était il y a 16 ans. Ici, il vend du « sapin de Nordmann, du Nobilis et de l’épicea ». Ses clients ? « Il y a beaucoup d’habitués. J’en connais certains depuis 35 ans quand je travaillais avec mon oncle ! » Tous les jours, de 8 h à 19 h, Roger ou son frère Bernard, est là avec son camion. « On est à flux tendu, on s’approvisionne tous les trois jours. Ce sont des produits frais de manière à ce qu’ils gardent le plus longtemps possible leurs aiguilles ». Il en vend de toutes les tailles, à partir de 1 mètre jusqu’à 4 ou 5 mètres. Les prix démarrent à 25 € et peuvent monter jusqu’à 80 pour les plus grands. Il en aura écoulé environ 2 500 en ce mois de décembre.
De nombreuses communes sur la côte, comme le Croisic ou Batz-sur-mer, se fournissent chez lui. « Mais la moyenne qui se vend le mieux, c’est 1, 50 à 1, 85 mètres », indique Roger Tavarson. « Ce sont des producteurs qui travaillent en direct, je trouve ça bien de les faire travailler », explique François, un habitant du quartier de Sainte-Thérèse qui a quatre enfants et deux petits enfants. « C’est tout le symbole de Noël ». sapins. en février prochain, ils vont en planter 40 000 nouveaux. Dans cinq ans, ils auront atteint un mètre.
Stéphane Pajot
Dernier jour ce mercredi. Tel 06 80 88 14 46. Mail : roger.tavarson@orange.fr
 Photo PO - SP

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.