Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Polar : Emmanuel Grand dédicace le 24 avril aux Nuits Blanches

0 22.04.2014 10:29
Emmanuel Grand : « Ce polar, ce n’est que du bonheur ».

Emmanuel Grand : « Ce polar, ce n’est que du bonheur ».

Photo : Philippe Matsas/Opale

Avec un premier livre « Terminus Belz » (Liana Levy) déjà vendu à 13 000 exemplaires, Emmanuel Grand s’impose dans le milieu du polar français. Une interview à lire ce mardi 22 avril dans les éditions de Presse Océan.

Extraits : 

Presse Océan : Comment vous est venue l’envie d’écrire un premier polar ?

Emmanuel Grand : « Depuis tout petit, je suis fasciné par la construction. Enfant, j’étais un pro du meccano. Adulte, je suis resté assez habile de mes mains et surtout habité par cette passion de construire. Quand j’ai décidé d’écrire ce roman, je cherchais une histoire qui fonctionne un peu comme un mécanisme d’horlogerie. Je suis un grand lecteur des thrillers américains d’Ellroy, Lehane ou King, car ils ont cette intelligence de l’intrigue bien troussée. C’est le fameux « page turner » anglo-saxon. Le genre le plus adapté à ce type de construction avec ses intrigues et ses coups de théâtre, c’était le polar, sans aucun doute. Que mon premier roman soit un polar s’est imposé comme une évidence ».

Quelle est l’histoire de Terminus Belz ?

« C’est l’histoire de Marko, un Ukrainien qui décide avec quelques compagnons de fuir son pays pour rejoindre l’Europe. Son voyage va très mal se passer et il se retrouve poursuivi par la mafia roumaine. En France, il veut se cacher le plus loin possible et part à l’ouest, sur une île de Bretagne où il est embauché comme marin pêcheur. Inexpérimenté et il rencontre l’hostilité des locaux, un meurtre, des flics, des phénomènes étranges liés à d’anciennes croyances ancestrales, et finalement toute une machination dans laquelle il sera entraîné.

Comment vivez-vous ce superbe accueil pour un premier roman déjà vendu à 13 000 exemplaires ?

« La presse a manifesté un enthousiasme qui s’est confirmé du côté des libraires qui ont beaucoup fait pour le début de succès de ce roman. évidemment, cela fait très plaisir. En 2013, j’arpentais les allées du salon du livre à la recherche d’un éditeur avec un synopsis d’une page que je distribuais à qui voulait bien le prendre, et personne ne se précipitait… En 2014, je signais des petits mots affectueux sur les premières pages de mon livre au stand J33. Ce n’est que du bonheur.

BIO EXPRESS

1966 : naissance à Versailles. À vécu 18 ans en Vendée. Designer Web

9 janvier 2014 : sortie de Terminus Belz aux éditions Liana Levy.

DEDICACE

Le 24 avril, librairie Les Nuits Blanches à 18 h, 4 rue des Hauts-Pavés, Nantes. Tel : 02 51 83 28 90 

 

 

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.