Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Pour avoir voulu "rendre service à un ami", l'étudiante en garde à vue

1 19.11.2016 14:49
La jeune femme et son ami ont été placés en garde à vue

La jeune femme et son ami ont été placés en garde à vue

Photo PO

Son geste lui a valu de passer des heures en garde à vue. Ses parents ont également vu leur domicile perquisitionné. 

Cette étudiante de 19 ans, qui travaille dans un supermarché du quartier Beaulieu, à Nantes, avait laissé passer des articles, à la caisse, samedi, en fin d’après-midi. 

Une fois le chariot de ce client vidé, la facture s’élevait étrangement à 2,89 euros seulement... alors que la somme des produits achetés chiffrait en réalité à 228,53 euros.

La jeune femme s’était arrangée pour que le scan ferme les yeux sur certains codes-barres.

Elle voulait « rendre service » à cet homme, qui fût, dit-on, son petit-ami.

C’est du moins ce qu’elle a expliqué aux policiers qui sont venus la chercher. La direction du magasin, en effet, a surpris la scène et composé le 17. Le client, lui aussi, a été placé en garde à vue. Lui a expliqué qu’il ne lui avait « rien demandé ».

La jeune femme n’avait jamais fait parler d’elle. C’était la première fois qu’elle agissait ainsi. A l'sssue de sa garde à vue, ce samedi, elle s'est vue notifier un rappel à loi.

Son ami, qui a des antécédents, comparaîtra dans le cadre de la procédure dite du plaider-coupable. 

Lire Presse Océan dimanche 20 novembre 2016

Commentaires (1)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.