Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Près de 200 manifestants contre les conditions de vie des roms [VIDÉO]

10 09.06.2015 11:49
  • PO/Mathias Hubert

    Roms et sympathisants sont venus réclamer des conditions de vie descentes devant Nantes métropole.

  • PO/Mathias Hubert

    Ils ont été expulsés du quai de Cormerais à Saint-Herblain vers la Beaujoire fin avril.

  • PO/Mathias Hubert


Au moins 200 personnes, parmi lesquels des Roms, des sympathisants et des membres du collectif Romeurope, qui regroupe plusieurs associations, ont pris place dès 8 h ce matin sur le parvis de Nantes métropole.

Place du Champ de Mars, ils manifestent contre les conditions de vie des Roms sur l'agglomération de Nantes. En particulier la population regroupée sur un terrain près de Haluchère depuis leur expulsion fin avril du quai Cormerais à Saint-Herblain, où ils seraient regroupés dans des conditions insalubres. Les manifestants, dans leurs slogans, défendent et revendiquent "la liberté", "l'égalité", "le respect" mais encore "le droit à l'école". Ils décrivent un terrain avec deux douches et trois toilettes pour au moins 400 personnes.

Retrouvez la vidéo de la manifestation ici :

Vidéo : Mathias Hubert

Plus d'informations dans Presse Océan du mercredi 9 juin 2015.

L'info en plus : le collectif Romeurope organise un débat jeudi 11 juin à 20 h, à la médiathèque de Nantes, intitulée "Les Roms, sortir de la catégorisation de délinquants ou victimes".

 

Lire aussi :

Nantes. Roms : de Saint-Herblain à la Beaujoire

Roms. Des solutions d'urgence sur fond de tensions

Indre. Plus de 150 manifestants devant la mairie

Commentaires (10)

marre des associassions
petinuage44 jeu, 11/06/2015 - 08:29

Marre des associassions qui préfère aider des voleurs, profiteurs, arnaqueurs, étranger dans notre pays, et pendant se temps la des français qui se lève a 5 heures du matin pour aller bosser pour un miséreux smic et arrive même pas a finir les fin de mois correctement, pire, des français n'arrive même pas a se soigner correctement par défaut de mutuel trop chère, pendant que les étranger sont soigné gratuitement, et on peux aller encore plus loin, quand tu vois que des jeunes qui bosse et qu'ils sont obligé de dormir dans leur véhicule, et pour les roms on leur trouve des logement sociaux sans problème et gratuitement.
Mois je dit stop, un jour ou l'autre il y aura révolte.
Je dit au associassions, il y a dans notre pays des gens qui travail qui ont pas de logement, et ne mange pas a leur faim.

Frontières passoires
JANE DOE mer, 10/06/2015 - 20:28

Certains pays de l'Est n'auraient jamais dû être admis dans l'Union Européenne sans contreparties sérieuses. La Roumanie est de ceux-là ; de plus les "Roms" ne sont pas du tout intégrés chez eux, ils sont considérés comme des parasites ! Pour la Roumanie, c'est "bon débarras" quand ils partent ! Et pour eux c'est la certitude de vivre aux crochets de nos pays "riches" incapables de légiférer de façon raisonnable, par crainte des lobbies associatifs doués pour nous culpabiliser, nous les nantis qui n'avons pas de "coeur", sommes égoïstes etc... Il est évident que c'est un problème éminemment politique au niveau national. Il est invraisemblable de laisser des communes se "dépatouiller" avec ces gens (ce n'est pas péjoratif) qui savent parfaitement profiter de nos états d'âme et de nos faiblesses (éducation judéo-chrétienne dont la fameuse charité du même nom) au détriment de nos compatriotes qui sont dans le besoin, au chômage et qui ne bénéficient pas, malheureusement, de toute l'attention de l' Administration Française tâtillonne au possible.
Je suggère que les Associations, chantres, peut-être inconsciemment comme dit Cyril, de ces "populations", cessent d'être dans l'incantation de belles théories et que leurs yeux se dessillent. Je leur suggère d'accueillir dans leur prés ou jardins leurs caravanes et leurs BM et autres Mercedes. Pour terminer, à l'attention d'Obs' le copain de Johanna, il pourrait pas intervenir?

Pourquoi rien ne change ?
ROBERT DE MESTROIS mer, 10/06/2015 - 18:30

On peut effectivement se demander qui sont derrière et que cherchent ces associations de soutien.
Au-delà de leur aveuglement, se posent-elles des questions simples comme « par qui et avec quel argent a été acquis le gros coupé Mercedes gris que je vois depuis pas mal de jours dans le nouveau « camp » de la Haluchère ? « (Probablement pas le seul d’ailleurs)
On peut se demander plein de choses :
Pourquoi les roms sont depuis des mois installés et de plus en plus nombreux à toutes les entrées de la voie ferrée désaffectée Nantes –Carquefou (rondpoint médiathèque Gespin, rue du Perray, route de Paris etc .) La police municipale vous répond « terrain privé, la SNCF a demandé l’expulsion mais ça prendra du temps »)
Pourquoi est-il si long et difficile de les déloger. Si la loi est inadaptée, pourquoi ne la change-t-on pas ? Y a-t-il une réelle volonté politique de traiter le problème ?
En attendant ils ont très bien compris les faiblesses de notre système et en profitent.

La premère question à se poser reste :
observateur44 mar, 09/06/2015 - 17:22

Que font-ils chez nous ???
Ils ne sont pas menacés par une guerre civile, ils ne meurent pas de faim chez eux. Néanmoins, ils envahissent nos quartiers pour repérer le fruit de leur prochain cambriolage et il faudrait , non seulement qu'on les accueille à bras ouverts, mais en plus qu'on leur trouve immédiatement des logements sociaux quand d'autres, français ou immigrés en situation régulière, en attendent depuis des lustres.
De qui se moque-t-on ? Que cherchent ces fumeuses associations de soutien ??
Quand on compare la détresse de ceux qui risquent leur vie pour rejoindre l'Europe afin d'échapper aux massacres en Syrie, dans la corne de l'Afrique , au Soudan etc (la liste est longue hélas), on se dit que ces Roms devraient être renvoyés rapidement chez eux y compris manu militari.

Laissez-nous vous entuber tranquille
Sam44 mar, 09/06/2015 - 16:03

Allons bon...maintenant ce sont les Roms qui ne sont pas contents de vivre dans leur caravane à eux toute pourrie et du tas d'immondice sur lequel ils vivent. C'est l'hôpital qui se fout de la charité là...
Ils ne parlent pas français mais ils savent écrire pour revendiquer leurs droits. Mais quels droits au juste ? Le droit de piller tranquille ?
Parce qu'il faut les plaindre ? De ne pas pouvoir continuer à vider les points relais de fringues, de voler dans les jardins potagers, faire la tournée des resto du cœur, rouler en BMW à 100 km/h pour aller dans leur camps qui n'est pas le leur ?
"L'école est trop loin", la bonne blague...après avoir fait la manche en famille le long du cours des 50 otages, ils attendent sagement qu'on viennent les chercher en voiture tout équipée dont le conducteur ressemble à une copie de mannequin échappé d'un catalogue de vêtement de luxe.
Ils parlent de respect, mais est-ce qu'ils respectent les autres ? Non.

Stop à ces associations qui profitent de la misère !
Cyril mar, 09/06/2015 - 12:37

La plupart des associations qui viennent en aide aux Roms ne font que pérenniser (involontairement) des systèmes mafieux consistant à faire partir les habitants de Roumanie pour les faire venir en France, en Allemagne et autres pays !
Cela s'appellerait presque de la traite !

Ils vivent dans des conditions insalubres ? qu'ils retournent en Roumanie ! ou qu'ils respectent le droit français comme le font l'écrasante majorité des immigrés : autorisation de rester sur le territoire, avoir un emploi.

Mais hors de questions qu'ils soient logés prioritairement par rapport à d'autres personnes (de toutes origines et donc aussi Roms) qui attendent depuis parfois 10 ans d'avoir un logement HLM !

Pas sûr d'avoir compris
Cyril mer, 10/06/2015 - 17:11

En réponse à observateur44 - Zut, voilà une cause

la fin de la phrase "l'ardent défenseur d'un clan qui s'autoproclame "indispensable"" : ça doit être la fin de journée.

Il y a bien une scission au sein d'EELV comme j'avais mentionné dans de précédents posts : entre un clan du passé (Les Verts) avec le maintien des Roms dans l'agglo nantaise, et l'autre (EE) qui a une vision beaucoup plus ouverte et fait tout pour que la plupart des Roms retournent de là où ils viennent et là où ils ont à manger : en Roumanie.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.