Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Projet d'aéroport et expulsions : rendez-vous le 25 janvier

0 13.01.2016 09:50

Le dossier Notre-Dame-des-Landes a encore été évoqué ce matin au palais de justice de Nantes.

Le TGI de Nantes examinait ce mercredi la demande en référé de la société Aéroports du Grand Ouest (AGO), filiale du groupe Vinci et concessionnaire du site, visant à leur expulsion, assortie d'une astreinte journalière de 200 à 1.000 euros et d'une mise sous séquestre de leurs biens et cheptels s'ils n'obtempèrent pas. 
Vers 10h15, plusieurs dizaines d'opposants ont afflué devant le palais de justice de Nantes, autour duquel un important dispositif de forces de l'ordre, avec deux douzaines de camions de gendarmes mobiles mais aussi des CRS, avait été mis en place. Les organisateurs avait appelé à une mobilisation pacifique. 
Une banderole proclamant "Non aux expulsions" étant déployée sur une passerelle d'accès au tribunal. 
Au petit matin mercredi à Brest, entre 60 et 80 opposants ont mis en place des barrages filtrants au niveau de deux ronds-points du port de commerce, sans occasionner de gros blocages compte tenu des déviations mises en place. 
A Rennes en début de matinée, un barrage filtrant a été mis en place au point d'accès de la route reliant la capitale bretonne à Nantes, en direction du sud. 
Des mobilisations étaient également annoncées sur les sites des opposants dans plusieurs autres villes en France à l'est et dans le sud-ouest. 
Mardi un peu plus d'une dizaine d'actions - opérations escargots ou barrages filtrants - ont été menées en Loire-Atlantique et dans les départements voisins. 
Des actions avaient aussi été menées lundi, et samedi plusieurs milliers d'opposants - entre 7.200 et 20.000 selon les sources - ont manifesté sur le périphérique nantais, totalement bloqué à la circulation jusqu'à l'intervention des forces de l'ordre dans la nuit de samedi à dimanche. 
Mise en suspens en 2012 peu avant les dernières tentatives d'évacuation de la "Zad" - Zone d'aménagement différé dédiée au projet, rebaptisée "zone à défendre" par les opposants -, la procédure d'expulsion des derniers habitants du site où doit être construit l'aéroport a été relancée à l'automne 2015, après l'annonce d'une reprise des travaux en 2016. 
Le transfert de l'actuel aéroport vers le site de Notre-Dame des Landes, à 20 km au nord de l'agglomération, devait initialement s'achever en 2017. 

Le président du TGI a affirmé rendre une décision le 25 janvier.

L'audience, elle, a pris fin ce mercredi peu avant 15 h.

Aéroport Notre-Dame-des-Landes: l'heure des choix et l'heure de la justice

Attention, le contenu diffusé sur ce fil n'engage que leurs auteurs.

Live Blog Projet aéroport NDDL : audience d'expulsion du 13 janvier

Tour d'horizon de quelques tweets ce matin

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.