Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Décentralisation : la ministre à la CCI ne polémique pas mais explique

0 03.10.2014 12:08
A la CCI Nantes Saint Nazaire avec Jean-François Gendron son président, le préfet et Johanna Rolland

A la CCI Nantes Saint Nazaire avec Jean-François Gendron son président, le préfet et Johanna Rolland

Photo PO-EC

Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique est à Nantes aujourd'hui, à l’Hôtel de Région, pour installer la Conférence territoriale de l’Action publique prévue par la loi "de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles" de janvier 2014. Cette conférence sera chargée notamment de proposer de nouvelles délégations de compétences entre l’Etat et les collectivités en particulier la métropole Nantes-Saint-Nazaire et la Région.
L’attractivité, le dynamisme du pôle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire (800 000 habitants) et la bonne coopération entre les intercommunalités ont favorisé cette visite de la ministre qui a fait étape en début de matinée à la CCI Nantes-Saint-Nazaire, à la rencontre de son président Jean-François Gendron, et des membres du Pôle métropolitain, à commencer par Johanna Rolland (PS), sa présidente et maire de Nantes. Mais pas question de polémiquer avec le président du conseil général de Loire Atlantique Philippe Grosvalet (PS) qui dénonce la brutalité de la réforme qui condamne à terme les départements. « Je ne suis pas là pour ça », répond-t-elle.
« Ne pas perdre de temps »
 « Ici cela fonctionne bien avec Nantes et Saint -Nazaire, tout est à encourager. Les Régions seront en charge de la stratégie, mais le « faire », en matière d’enseignement supérieur et de recherche, trouver l’endroit, faire rencontrer les énergies, développer l’université, reviendra aux métropoles. Il y aura des difficultés de financements mais nous ne perdons pas de temps. C’est pourquoi les préfets ont mandat de commencer à négocier les contrats de plan Etat-Région en faisant extrêmement attention à l’enseignement supérieur, la recherche, l’innovation mais aussi la mobilité et le développement durable... », indique Marylise Lebranchu
Pourquoi cette conférence territoriale  ? « Nous avions besoin d’un endroit où tous les exécutifs se rencontrent y compris avec l’Etat pour discuter du "qui fait quoi". En terme d’économie on ne peut donner la compétence à une seule strate. La Conférence territoriale de l’action publique permettra à Nantes, à Saint Nazaire, à la métropole et à la plus petite commune rurale, représentée via le président des communautés de communes rurales, d’échanger sur les priorités. Un dossier comme le contrat de plan Etat Région, va permettre aux exécutifs de discuter et de clarifier le paysage. On peut même imaginer qu’une conférence territoriale décide de confier la gestion des collèges à une métropole », répond Marilyse Lebranchu. Cette dernière compétence relève pour l'instant des départements...

Plus d'informations dans Presse Océan demain samedi (édition numérique payante à télécharger ici)

Lire aussi :

Nantes Le message de Jean-François Gendron à Marilyse Lebranchu

Retrouvez ici tous les articles de Presse Océan sur la Réforme territoriale

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.