Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Retour en images sur la manifestation contre la répression policière

2 20.05.2014 11:56
  • Photo Presse Océan - Romain Boulanger

    Romain a perdu un œil lors des débordements du 22 février.

  • Photo Presse Océan - Romain Boulanger

    Des fumigènes en référence au militant condamné à un an de prison ferme.

  • Photo Presse Océan - Romain Boulanger

    Les manifestants ont défilé en solidarité avec les blessés du 22 février.

  • Photo Presse Océan - Romain Boulanger

    Des fumigènes en référence au militant condamné à un an de prison ferme.

  • Photo Presse Océan - Romain Boulanger

    Ils ont défilé avec un casque pour dénoncer les "violences policières"

  • Photo Presse Océan - Romain Boulanger

    La manifestation s'est déroulée sans heurts.

  • Photo Presse Océan - Romain Boulanger

    Le local de Vinci a été la cible de jets de peinture.

Samedi 17 mai, un millier de manifestants a défilé dans les rues du centre-ville de Nantes pour dénoncer la "répression policière et judiciaire" du 22 février 2014. Ce jour-là, une manifestation contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes avait dégénéré faisant des blessés du côté des manifestants comme des forces de l'ordre et un million de dégâts en ville.

Le rassemblement de samedi s'est déroulé sans heurts.

Notre vidéo :

 

 

Retrouvez l'article complet dans notre édition de dimanche téléchargeable ici

Commentaires (2)

Je rêve éveillé !
Tatave mar, 20/05/2014 - 12:10

Quand tous ces manifestants manifesteront-ils contre les violences et dégradations issues de manifestations auxquelles ils participent ?
Et si, en plus, ils le faisaient à visage découvert ce serait un progrès également, non ?...

Plaisanterie ?
per_ewan mer, 21/05/2014 - 13:45

En réponse à Tatave - Je rêve éveillé !

C'est une plaisanterie je suppose ? Comment peut-on parler de simples dégâts matériels quand l'État et sa police se sont rendus responsables de violences physiques, de mutilations, d'entrave grave à la liberté de manifester, sans parler de la privation de liberté d'individus sans la moindre preuve matérielle et pour des motifs plus que légers (un an de ferme pour la fabrication d'un fumigène) ?!

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.