Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Royal de Luxe face au géant Coca-Cola

1 03.09.2014 21:00
  • DR

    Capture d'écran du Géant version Coca-Cola

  • Dr

    Me Frédéric Boucly a retenu le terme de « parasitisme » contre le géant des sodas.

Royal de Luxe attaque la célèbre marque pour « parasitisme » dans un spot publicitaire. L’agende de com’ s’est-elle inspirée des géants de Royal en diffusant un spot publicitaire mettant en scène un Père Noël proche des Géants nantais ? Une première audience a lieu ce matin au tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour régulariser l'assignation des Nantais. Une seonde a été calée le 2 octobre

Pour Me Frédéric Boucly, qui défend les intérêts des Nantais, « Coca-Cola et son agence de communication Mc Cann Erikson se sont appropriés l’image et la notoriété de Royal de Luxe contre sa volonté. Cela a été un choc pour le public attaché à la saga des géants de Royal de Luxe ». Il estime en effet avoir la preuve que Coca cola a copié les Géants de Royal de Luxe.  Il a donc retenu le terme de « parasitisme » contre le géant des sodas. Ce terme dénonce le fait de s’inspirer gratuitement des créations d’autrui.

Notre dossier complet à lire jeudi dans Presse Océan (éditions numériques en cliquant ici)

 

Commentaires (1)

Une affaire commerciale
sven.jelure jeu, 04/09/2014 - 11:15

Précision : l'audience a lieu au tribunal de commerce de Nanterre et non devant les tribunaux civils. Royal de Luxe ne poursuit pas Coca-Cola pour plagiat, comme il l'avait d'abord annoncé. Il a choisi d'invoquer une construction jurisprudentielle du droit commercial, le parasitisme. Droit moral de l'artiste ? Non, affaire de gros sous (voir mon blog http://lameformeduneville.blogspot.fr/2014/07/royal-de-luxe-et-les-gros-...)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.