Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Royal de luxe - Les Machines de l'île : la mise au point de Courcoult

3 19.05.2014 20:50
"Ne confondez plus ces deux entreprises que sont les Machines de l’île et Royal de Luxe"

"Ne confondez plus ces deux entreprises que sont les Machines de l’île et Royal de Luxe"

OLIVIER LANRIVAIN

A moins de trois semaines du prochain spectacle de Royal de luxe (lire ici), le fondateur de la compagnie Jean-Luc Courcoult a diffusé « une lettre aux Nantais ».
Fatigué par la confusion entre sa compagnie de théâtre de rue et des Machines de l’île, il y pointe les différences. Réexplique l’histoire de Royal de luxe. Admettant qu’il « n’est pas facile de s’y retrouver ».

+ L'intégralité de la lettre de Jean-Luc Courcoult

« Il m’arrive souvent de croiser dans la rue des gens m’interrogeant à propos de l’éléphant, du carrousel des mondes marins ou d’autres projets des Machines de l’Ile, qu’il s’agisse de Nantes, de Toulouse ou d’ailleurs. Je me sens alors très gêné par la question ».

Les réactions de François Delarozière et Pierre Oréfice à la lettre de Jean-Luc Courcoult à lire mardi dans Presse Océan, téléchargeable en cliquant ici

Commentaires (3)

Financement bien géré ? Vous voulez rire ?
sven.jelure mer, 21/05/2014 - 07:57

@ allain 13
Eh ! non, le financement de Royal de Luxe n'a pas été bien géré par la municipalité de Jean-Marc Ayrault -- et, comme vous le remarquez justement, il vaut mieux ne pas dire tout et n'importe quoi sans argument.
Nantes n'a pas l'exclusivité de Royal de Luxe : la ville vend ses spectacles à d'autres villes, comme cette année à Liverpool. Or, ainsi que je l'ai montré dans "La Méforme d'une ville" (http://lameformeduneville.blogspot.fr/2014/03/royal-de-luxe-coute-presqu...), Nantes paie presque dix fois plus cher que les autres.
La fidélité de Nantes envers la troupe n'est pas récompensée. C'est à peu près comme si votre abonnement à Presse Océan vous coûtait 2.500 euros par an, au lieu de 0,85 centimes au numéro. Dans ces conditons, s'abonner ne serait pas de la bonne gestion.

Une chance
allain 13 mar, 20/05/2014 - 16:56

le spectacle du Royal de Luxe est a chaque fois extraordinaire et c une chance de les avoir a Nantes.Pour ce qui est du financement,je pense que c bien géré par la mairie et il est facile,tres facile et sans aucun argument,comme le dernier commentaire,de dire tout et n'importe quoi!Vous n'y connaissez rien alors ayez l'obligeance de vous taire.Merci pour le bien de tous

Pas compris
emorejdu44 mar, 20/05/2014 - 11:41

Moi je suis comme plein de gens, je n'ai jamais compris qui fait quoi dans ce cirque, sauf que ça coûte très chers et il faudrait freiner toutes ces dépenses car certains s'en mettent plein les fouilles

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.