Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Ses parents ont failli périr dans la nuit du 28 mai 1944

0 18.07.2013 12:17
Claude 79 ans : « Un dôme de lumière orange recouvrait la ville »

Claude 79 ans : « Un dôme de lumière orange recouvrait la ville »

Jean-Pascal Hamida

En 1944, Claude avait 10 ans. Il habitait avec ses parents, 48 rue de Pressensé. Une bombe est tombée à une cinquantaine de mètres de l’abri de fortune dans lequel ils s’étaient réfugiés.

« J’étais réfugié chez ma tante à Savenay. Nous étions nombreux car j’avais des cousins de Saint-Nazaire qui étaient là aussi. Dans la nuit du 28 mai 1944 », raconte Claude, 79 ans. « Ma tante et tous les enfants de la maison, nous sommes sortis dans le jardin : nous entendions un vrombissement continu dans le ciel. Nous nous sommes tournés vers Nantes », se souvient Claude : « Un dôme de lumière orange recouvrait la ville ».

c’est le lendemain, quand sa mère arrive à Savenay en vélo, qu’elle lui raconte qu’avec son père, ils se sont réfugiés dans une cave protégée par des planches.

« Une bombe est tombée à 50 m, rue César Franck ». Claude baisse les yeux : « J’ai failli être orphelin, il s’en est fallu de 50 petits mètres ».

Jean-Pascal Hamida

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.