Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Stavangers, post rock nantais, ce soir au Remorqueur

0 05.04.2014 11:17
Stavangers, le jeune groupe nantais a le vent en poupe

Stavangers, le jeune groupe nantais a le vent en poupe

Photo : Enola S. Cluzeau

Avec un premier CD 3 titres, le jeune groupe nantais Stavangers compte enflammer la péniche concert le Remorqueur samedi 5 avril. 

Presse Océan : Pourquoi avoir choisi le nom d’une ville de Norvège ?

Louis Lemoine, guitariste : « La Norvège est une envie, une destination que Julien et moi partageons depuis longtemps. Pas particulièrement la ville de Stavanger mais c’est le nom qui sonnait le mieux ».

Qui sont les Stavanger ?

« Louis Lemoine, guitariste, 19 ans, Marine Couturier (batterie) 21 ans, Joris Moquet (guitare), 19 ans, Gwenolé Couloumb Pelfresne (guitare), 18 ans, Julien Appérée (basse), 19 ans ».

Quels sont vos lieux de prédilection ?

Louis : « J’aime  les quais qui bordent la Sèvre à Rezé, le quartier de Saint-Mihiel et LU. Marine : « Je traîne au Chien Stupide et au Lieu Unique ». Joris : « J’aime la Scène Michelet et le quartier de la Fabrique ».

Dans quelles conditions avez-vous écrit votre EP ?

« On a travaillé les morceaux ensemble en répétition et séparément. Nous avons mis un set en place pour le « live ». Ce sont des chansons tirées de ce set que nous avons enregistré »

Quelles sont vos influences ?

« On puise dans le Shoegaze de Ride, My Bloody Valentine, dans le psychédélisme de Sonic Youth, Tame Impala et évidemment dans le post rock actuel tel qu’Explosions In The Sky, 65 Days Of Static ou encore This Will Destroy You ».

Le terme de post-rock vous correspond le mieux ?

« Si on écoute notre musique avec du recul oui car on respecte les codes du post rock : Musique instrumentale, montées, puissance et mélodie. En revanche on se nourri de beaucoup de choses. Le jeu de batterie de Marine n’est pas spécialement Post Rock par exemple. Il y a l’influence du drone et du psychédélisme de Gwenolé qui peut donner une teinte différente. On n’est pas guidé seulement par le Post Rock ».

« Far from silence close to violence », une explication en français dans le texte ?

« Loin du silence, proche de la violence. Le sens est le même en Anglais qu’en Français. Je crois que c’est juste pour dire que parfois le silence peut être un atout et peut réellement aider ».

SP

REPÈRES

Concert : au Remorqueur, bassin Saint-Félix le 5 avril avec Holys Fuzz et The Oddmen. 20 h. 5 €. CD 3 titres : « Far from silence close to violence » 6 € par chèque à Niglo Films

11, rue des Olivettes, Nantes www. Niglofilms. fr

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.