Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Suicide à Pôle Emploi : l'incompréhension des proches

0 15.02.2013 09:00
L'agence Pôle Emploi de la Beaujoire restera fermée jusqu'à lundi.

L'agence Pôle Emploi de la Beaujoire restera fermée jusqu'à lundi.

Photo AFP

Au lendemain de son terrible suicide, les proches de Djamal C. naviguent entre chagrin et incompréhension. « C’était un homme très doux, sympathique et travailleur, témoigne un ami qui l’a connu en Algérie. Son geste était impossible à prédire. »

L’homme de 41 ans qui s’est immolé par le feu mercredi à Nantes était inscrit à Pôle Emploi depuis novembre 2008. Il était arrivé en France la même année, après avoir œuvré dans le monde du théâtre en Algérie.
Après une formation de chaudronnier suivie en 2009, il a enchaîné les missions d'interim qui l'ont amené, entre autres, à travailler dans les services de la mairie de Nantes et dans une maison de retraite.

Trop-perçu de 600 €

Vendredi dernier, Djamal C. a reçu à son domicile un courrier de Pôle Emploi lui notifiant le rejet de ses droits et lui demandant le remboursement d'un indu de 600 €. Motif ? En août 2012, il avait omis de déclarer une activité professionnelle tout en continuant à percevoir les allocations chômage. Ces heures de travail n'étant plus recevables, il n'atteignait plus le quota nécessaire pour débloquer une nouvelle aide.

Le chômeur en fin de droit a mis ses menaces à exécution en se suicidant mercredi malgré une surveillance policière.

Fragilité psychologique

Certains proches le trouvaient "fatigué" ces dernières semaines. L'homme, qui souffrait d'une addiction au jeu, était également suivi par un médecin et prenait un traitement antidépresseur.

Plus d'informations à lire aujourd'hui dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.