Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Sur les traces de son arrière-grand-père fusillé comme otage en 1941

0 19.10.2016 20:41
Xochitl Zepeda-Blouin et son arrière-grand-père, Auguste Blouin

Xochitl Zepeda-Blouin et son arrière-grand-père, Auguste Blouin

Photos SD et col. DB

L'arrière-petite-fille d'Auguste Blouin, l'un des otages fusillés à Nantes, le 22 octobre 1941, prépare un documentaire sur cette histoire qu'elle a découverte il y a 15 ans.

J'offre ma vie en sacrifice et que mon sang retombe sur vous tous ». Ces mots inédits sont signés Auguste Blouin. Il les a écrits le 22 octobre 1941, à la prison de Nantes, deux heures avant d'être passé par les armes. Ce bonnetier, ancien poilu d'Orient, avait 57 ans. Il est l'un des 48 otages fusillés par les nazis, en représailles à l'attentat mortel contre le commandant militaire allemand de la place de Nantes. C'était il y a 75 ans.

Aujourd'hui, ses derniers mots résonnent comme un appel pour son arrière-petite-fille, Xochitl Zepeda-Blouin. « J'ai découvert cette lettre il y a quinze ans quand mon grand-père, qui habitait à Montréal, a demandé à ma mère de la lire. Jamais il ne l'avait montrée auparavant ». Auguste Blouin avait trois enfants, une fille et deux garçons. André, le grand-père de Xochitl (décédé récemment), a quitté Nantes après la guerre pour Le Havre avant d'immigrer en 1952 au Canada, emportant avec lui les archives paternelles. La jeune femme, quant à elle, est méxicano-canadienne et a vécu entre Paris et Mexico où elle est aujourd'hui documentariste. Fortement marquée par cet héritage moral, elle nourrit le projet de réaliser un film qui mêlerait sa propre quête mémorielle et l'histoire des autres otages nantais.

Notre dossier dans Presse Océan du jeudi 20 ocotbre 2016

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.