Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Sur l'île, 125 pieds de cannabis fleurissaient : trois hommes condamnés

1 13.10.2017 19:18
Me Thierry Fillion, avocat des trois prévenus.

Me Thierry Fillion, avocat des trois prévenus.

Photo PO-NATHALIE BOURREAU

Un pêcheur en Loire de 66 ans, son fils et son gendre ont été condamnés ce vendredi à Nantes. 



C’était fin août. Les gendarmes observaient ces trois hommes quand ils ont pris la Loire, à bord d’une barque plate, pour rejoindre la très discrète Île aux Hérons, à Saint-Sébastien-sur-Loire.

L’aîné, pêcheur de 66 ans, son gendre, 26 ans, et son fils, 28 ans, venaient de quitter leurs caravanes, sur leur terrain de la prairie de Mauves, pour rejoindre le site protégé.
Depuis leur hélicoptère, les militaires avaient recensé cinq parcelles, qui s’étendaient sur plus de 360 m2. Ici s’épanouissaient, à l’abri des regards, quelque 125 pieds de cannabis, « dont certains étaient hauts comme des sapins de Noël », rappelle la procureure, qui considère les prévenus comme des « jardiniers industriels ».


Ce vendredi, ces trois hommes sont jugés pour « production, détention, transport et cession de stupéfiants ». Jamais la Justice ne leur avait demandé de s’expliquer sur des faits de cette nature. Mais les voilà aujourd’hui présentés comme étant des « cultivateurs de poison » par le ministère public...

 

Lire le compte-rendu d'audience dans Presse Océan samedi 14 octobre 2017

Commentaires (1)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.