Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Tortures, barbarie, viols : le père condamné à 30 ans de réclusion

0 14.02.2013 11:31
Les réquisitions de Fabienne Bonnet, l’avocat général, ont été suivies.

Nantes : les réquisitions de Fabienne Bonnet, l’avocat général, ont été suivies à la lettre.

Photo PO - Anne-Hélène Dorison

"Je suis content de les avoir dénoncés. J’ai pas de regret. Je suis content qu’ils soient condamnés maintenant. Enfin, je l’espère… J’aimerais qu’ils soient autant condamnés l’un que l’autre." Le petit bonhomme qui parle a 14 ans aujourd’hui (lire ici le récit bouleversant de l'enfant).

À la barre, il a trouvé la force de venir ce mercredi, juste avant que les jurés de la cour d’assises de Loire-Atlantique ne se retirent pour juger ses parents, assis dans le box, têtes baissées. "Lui", comme il dit -son père, donc-, a reconnu les tortures qu’il a infligées pendant des années à l’enfant qu’il était. Des actes de barbarie aussi.

Tout au long du procès, il a défendu sa femme adorée. Cette accusée qui a soutenu tout au long des débats qu’elle n’avait rien pu faire pour empêcher tout cela, entre 2007 et 2010.

Le verdict est tombé

L’avocat général avait requis 30 ans de réclusion à l’encontre du père. Les jurés ont suivi l’ensemble de ses réquisitions à la lettre.

"Lui" a été condamné à 30 ans de réclusion, avec une période de sûreté de deux tiers de la peine. "Elle" a dormi en prison hier soir. La cour l’a condamnée à 3 ans de prison. La peine maximum, donc.

Plus d'informations à lire ce jeudi dans Presse Océan

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.