Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Trafics de drogue aux arrêts de tram : l'inquiétude

6 07.03.2016 05:44
les syndicats pointent les problèmes de sécurité liés à la présence accrue de dealers aux stations

les syndicats pointent les problèmes de sécurité liés à la présence accrue de dealers aux stations

Archives PO

À Nantes, les syndicats de la Semitan pointent les problèmes de sécurité liés à la présence accrue de dealers aux stations.

« Depuis quelques mois, le vivre ensemble ne se passe pas bien... », remarque Chantal Roullaud, déléguée CFDT. Dans une lettre adressée au préfet, mardi dernier, l'ensemble des organisations syndicales de la Semitan alertent « sur des dérives et situations dangereuses » : « Les stations Commerce, Pirmil et Souillarderie sont soumises à des trafics de drogues de plus en plus importants. Au vu et au su de tous, les dealers envahissent ces lieux publics et nuisent par leurs agissements à la sécurité des agents et des usagers de la Semitan ». Un renforcement de la présence policière a déjà été demandé par la direction.

Plus d'informations ce lundi dans Presse Océan

Commentaires (6)

Mme Rolland ne veut toujours pas de caméras !
Cyril mar, 08/03/2016 - 08:49

Elles seraient les bienvenues à Commerce notamment ; ça fait des années que la droite et une majorité de Nantais attendent la pose de ces caméras !

ça fait des années que les dealers font la loi à Commerce de jour comme de nuit !

A Souillarderie et à Pirmil, le problème est plus compliqué à résoudre surtout à Souillarderie proche du quartier de la Bottière et la voie de tram est en aérien.

Tram aérien??? Non !!
emorejdu44 mar, 08/03/2016 - 09:13

En réponse à Cyril - Mme Rolland ne veut toujours pas de caméras !

"" la voie de tram est en aérien. "" !!! Allons, allons Cyril, on n'est pas à Paris..... où le métro est parfois aérien, oui !!!!!!! A Souillarderie, le tram est juste sur un remblais.... avec UN SEUL PETIT PONT de rien du tout.......... Tu as vu les rues entre Bottière et Chênaie ???.... Certaines sont de vrais coupe-gorges........ Dire que c'est du tout neuf........ J'aimerai pas habiter là!!!!!

Les verrues se traitent
piverdo lun, 07/03/2016 - 19:13

Ils sont là en permanence, une quinzaine au moins, qui prennent tout l'espace entre la voie du tram et l'arrêt du 11/26. De là ils topent les gens qui descendent du tram pour proposer de la drogue (coup d'épaules, proposition verbale audible à distance, marche avec eux pendant quelques secondes...). De nouveaux arrivent. Ils surveillent depuis les quatre coins de la place Commerce. Ils squattent le banc des passagers en attente d'un bus ou d'un tram et c'est aussi pour se coller à eux et leur faire les poches. Un autre tourne en rond au milieu de son territoire, regardant fixement les sacs ou les mains des personnes qui le traversent. Un autre revient de la place Royale avec une belle barrette de shit qu'il donne à son pote en lui serrant la main. Car ils sont chez eux et le font comprendre à ceux qui s'aventurent dans l'espace en se massifiant (3 dealers par exemple), en se déplaçant autour d'eux l'air de rien. Les agents de prévention de la TAN sont postés le long de leur cabane au coude à coude avec les délinquants qui se collent là comme des verrues. Je n'ai jamais vu les agents de prévention dans leur territoire pour les pousser un peu de là.
Pourtant il est temps de prendre une décision. Pourquoi ne pas démolir l'abri si laid sous lequel ils trafiquent et en créer un juste pour les usagers du bus 11/26. Pourquoi la police ne peut-elle avoir les vidéosurveillances de la Tan pour voir le deal en train de se faire, Les juges les remettent-ils dehors sitôt coffrés? Les verrues se collent aussi aux commerce de tabac et pharmacie et autres pour surveiller leur trafic. Les verrues se traitent non? C'est quand même incroyable de les laisser proliférer.

Engager le dialogue !
Nantes1977 lun, 07/03/2016 - 17:35

Il faut "engager le dialogue" et non pas "tirer les oreilles" comme le proclamait le conseiller municipal Omer Demirel dans le mensuel de propagande, Nantes Passion en février dernier.
Quand la racaille est au pouvoir, elle se répand jusque dans les rues...

çela ne date pas d'hier !!!
stephane geslin lun, 07/03/2016 - 09:35

En effet, ça fait X temps que nous sommes obligés de demander pardon pour accéder à notre local de pause à commerce, humer la bonne odeur du chichon et de la pisse à l'arrière du local, à tel point que c'est bouffé par la corrosion, marcher parmi les crachats et j'en passe. De te faire taxer des clopes et si tu refuses d'en donner, des remarques voir plus... Le pompon, samedi dernier, en plein après midi, le PC nous demande de ne pas aller à notre local commerce, une équipe de prévention a bien essayé de discuter avec eux, malheureusement ça failli partir en sucette. Les dealers sur places, barres de fer à la main voulaient tout simplement faire respecter leur territoire tel des clébards, ça devient n'importe quoi...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.