Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Très cher éclairage public

2 13.03.2017 07:25
  • PO/NATHALIE BOURREAU

    L'évaluation de l'éclairage public attendue par Johanna Rolland.

  •  Photo PO-JDF

    Cette évaluation est attendue par la présidente de Nantes Métropole.

Les six communautés du grand débat sur la transition énergétique planchent ce mois-ci avant de livrer leurs contributions aux élus métropolitains. Ainsi, l'optimisation de l'éclairage public est apparue comme un vrai champ d'innovations potentielles. Il est vrai que les 94 000 points lumineux de l'agglomération coûtent cher sur le plan financier, 13,6 millions par an, mais aussi en terme de pollution lumineuse, d'agression de la biodiversité et de risques pour la santé publique. Les « évaluateurs » du grand débat en ont tiré trois vœux : l'élargissement de l'extinction nocturne entre 1 heure et 5 heures appliquée dans 15 communes à toute l'agglomération, le changement des 500 luminaires boules qui subsistent, une analyse des détecteurs de présence mis en place et une évaluation générale des attentes de la population en terme de sécurité.

Lire Presse Océan de lundi 13 mars

Commentaires (2)

Très bien !
HT lun, 13/03/2017 - 12:28

Excellentes idées !

Quand on voit les très belles photos de Nantes la nuit prises par Thomas Pesquet, on se dit quand même qu'il y a un sacré gaspillage lumineux chez nous.

Revoir les étoiles serait vraiment très agréable, je sais que c'est trop demander, mais on peut sûrement améliorer ce qu'on a pour moins gaspiller (et du coup moins dépenser).

Un retour sur notre taxe locale serait apprécié !

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.