Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Trois proxénètes nigérianes mises en examen

0 17.05.2014 12:02
Les proxénètes explotaient une quinzaine de jeunes Nigérianes à Nantes.

Les proxénètes explotaient une quinzaine de jeunes Nigérianes à Nantes.

Archives Presse Océan

Les trois proxénètes nigérianes présumées interpellées mardi matin à Nantes (PO de jeudi) vont être mises en examen pour proxénétisme en bande organisée et traite des êtres humains en bande organisée.
Hier, la suspecte principale, âgée de 21 ans, a été écrouée en attendant sa présentation devant le juge lillois en charge du dossier. Celle qui était chargée de convoyer l'argent de la prostitution à Lille en TGV ou par Western Union fait l'objet d'un mandat d'amener. Les deux autres proxénètes présumées doivent suivre le même chemin.
Ces « mamas » ont été arrêtées par la brigade des mœurs de la sûreté départementale et la Police judiciaire de Nantes dans le cadre d’un vaste coup de filet organisé à Lille et Paris également.
Elles sont soupçonnées d’appartenir à un réseau d’envergure internationale qui a placé une quinzaine de prostituées sur les trottoirs du boulevard Schuman et de la route de Rennes.
Recrutées au Nigeria, ces très jeunes femmes sont soumises à des séances d’envoûtement afin de « s’assurer de leur dépendance et de leur soumission ».
Près de 4 000 € en espèces ont été saisis lors des perquisitions dans les appartements qu’elles occupaient en centre-ville.
Dans la même affaire, onze autres personnes ont été mises en examen à Lille. En tout, neuf suspects ont été écroués.

Plus d'informations à lire ce samedi dans Presse Océan

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.