Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Tweet polémique : la réaction de Yasmine Ghenai (UDI)

0 14.10.2014 18:44
Yasmine Ghenai

Yasmine Ghenai

Archives PO

Vendredi, le tweet de Xavier Fournier, en plein conseil municipal a provoqué la colère de Johanna Rolland (maire PS de Nantes).  [LIRE ICI]

Yasmine Ghenai, conseillère municipale de Nantes, groupe UDC et présidente UDI Jeunes Loire-Atlantique, a souhaité réagir. 

"Longtemps j'ai envié Brel, Nougaro ou même ce vieux du Bellay. Longtemps j'ai envié leur talent d'offrir en partage ce qu'ils avaient d'ancré au plus profond d'eux-mêmes : leurs racines.

J'étais jalouse, car Nantes la bretonne n'était pas ma Normandie. Ma Normandie est bien plus au sud. Gorgée de soleil et de chaleur, fruitée comme une orange à point, c'est Annaba l'algérienne.

Nantes n'était pas ma Normandie, et pourtant bien vite, Nantes l'est devenue. Une Normandie, morceau de France.

Élue municipale de Nantes depuis mars 2014, je vois avant tout dans mon mandat la représentation de la République. Quelque chose d'élevé, même au milieu des décisions du quotidien.

Très récemment, un tweet a enflammé le conseil municipal de Nantes.

L'occasion aurait pu être donnée à cette assemblée de passer d'un dossier du quotidien à un débat plus élevé, confrontant un membre de l'opposition au Maire de Nantes sur le sujet du droit de vote pour les étrangers.

N'étant pas au coeur de ma Normandie, du moins le pensait-on, j'ai eu le sentiment d'avoir été prise en otage par certains de mes collègues du conseil municipal, qui me pointant du regard, me demandaient si j'étais en accord ou non avec les propos tenus.

Deux interrogations me vinrent alors à l'esprit : pourquoi me posent-ils à moi cette question et que sous-entend ce questionnement ? D'autres considérations ont suivi.

Le sujet est d'une profondeur telle qu'il ne doit pas être traité sous le coup de l'impulsivité ou de l'effet de manche.

Mme le maire, qui doit veiller à la clarté et à la sérénité des débats et assurer la police de l'assemblée, n'aurait pas du amener ce tweet exogène dans la discussion municipale.

C'est une erreur de taille.

À ce compte, mieux vaudra demain tenir conseil dans les cyber-cafés de Nantes !

Par ailleurs, existe-t-il un statut d'élu "issu de la diversité". Si oui, est-il gage de science ou de caution morale dans le débat public ? D'ailleurs est-on élu, issu de l'immigration ou d'une quelconque autre et réductrice catégorie ? Ou simplement un élu de la République autant qu'un autre ?

Personnellement, ne reniant en rien mes deux Normandie, je m'estime foncièrement une élue incarnant la légalité obtenue par le suffrage universel et non la légitimité issue de mes origines ou de mes différences.

En souriant, j'en ai conclu que je n'étais pas plus docte qu'un autre dans ce débat mal conduit.

Mais aussi qu'il ne doit pas y avoir, qu'il n'y a pas, de caution du Maghreb, du handicap, du sexe ou de la philosophie au conseil municipal de Nantes. Sinon le risque serait grand de fausser la clarté et la sérénité du débat républicain.

Voilà où nous mène un tweet, goutte d'eau dans la Loire du quotidien, se jetant dans l'océan des questions morales et politiques bien plus élevées..."

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.