Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Un Angevin radicalisé embarque à Nantes avec plusieurs armes

9 09.03.2016 05:00
Archives PO

Archives PO

Longtemps assigné à résidence dans le cadre de l'état d'urgence, cet Angevin de 31 ans a été interpellé dimanche au Maroc. Il avait embarqué à Nantes-Atlantique.


Il a tenu parole. Cet ancien militaire converti à l’islam, interpellé le 19 novembre 2015 à Angers, avait promis qu’il irait s’installer au Maroc.


Dimanche, une quinzaine de jours après la levée de son assignation à résidence décidée dans le cadre de l’état d’urgence, il a embarqué à l’aéroport de Nantes. À bord du vol 4428 de Ryanair. Direction Fès. C’est là, à son arrivée sur le sol marocain, qu’il a été interpellé par les autorités locales.

Dimanche, sa valise, chargée en soute, renfermait plusieurs couteaux, un sabre, une matraque télescopique, une cagoule, une petite bonbonne de gaz. Comment expliquer qu’il ait pu embarquer dans ces conditions ? « Cet homme n’était plus assigné à résidence au moment de son contrôle à l’aéroport de Nantes, rappelle la préfecture de Loire-Atlantique. Quand il a été contrôlé avant l’embarquement, ses papiers étaient en règle ». Et il ne faisait l’objet « d’aucune interdiction de quitter le territoire. »

Mais dans le cadre de la coopération internationale, les autorités marocaines avaient été avisées de son arrivée. D'où son interpellation dès son arrivée.

Plus d'informations ce mercredi 9 janvier dans Presse Océan

Commentaires (9)

comment ?
sandrine44 mer, 09/03/2016 - 19:05

Dans tous les aéroports on ne peut monter dans un avion avec une petite bouteille d'eau alors oui je suis interloquée de savoir comment il a pu voyager avec tout cet attirail !!!
Cependant à Nantes il nous est arrivé de nous retrouvé dehors sans nos valises on s'est rendu compte qu'on n'avait pas pris le bon chemin, on a put revenir en sens inverse pour reprendre celles ci, donc re-rentrer dans l'aéroport au niveau des arrivées sans rencontrer aucun encombre ni même personne !.
Pour cet évènement je le prend positivement, je reprend l'avion cet été à Nantes je me dis donc (j'espère pas naïvement !) que les contrôles vont être doublement renforcés.
Outre le problème des contrôles aux aéroports se pose celui des assignations à résidence , de là a commencé le problème ......

bagage en soute
vincentbzh jeu, 10/03/2016 - 00:17

En réponse à sandrine44 - comment ?

C'était un bagage en soute, donc les couteaux et cie sont autorisés, il y'a seulement un contrôle de la non présence d'explosif... En soute le bagage reste inaccesible pour le passager, donc pas de quoi s'inquieter...

C'est un non événement repris par la presse pour faire vendre...

Canif !
Mike_ mer, 09/03/2016 - 10:21

L'article dit "...sa valise renfermait plusieurs couteaux, un sabre, une matraque télescopique, une cagoule, une petite bonbonne de gaz... "
Je suis absolument sidéré qu'il ait pu embarquer dans l'avion avec cet arsenal !! Où était le bagage ? En soute ? Lors de mon dernier vol, j'avais malencontreusement oublié, dans mon bagage cabine, un minuscule canif me servant à ouvrir mon courrier. Je n'ai pu accéder en salle d'embarquement !! Contrôle efficace ici, doute sur ceux à Nantes !

bagage en soute
vincentbzh jeu, 10/03/2016 - 00:18

En réponse à Mike_ - Canif !

C'était un bagage en soute, donc les couteaux et cie sont autorisés, il y'a seulement un contrôle de la non présence d'explosif... En soute le bagage reste inaccessible pour le passager, donc pas de quoi s’inquiéter...

C'est un non événement repris par la presse pour faire vendre...

Triste...
Farandole mer, 09/03/2016 - 15:26

En réponse à Mike_ - Canif !

Triste de voir un jugement sans connaître les tenants et les aboutissants...
L'agent de sûreté fait son taf, quand aux flics, s'ils sont avisés et qu'ils valident c'est leurs problème, pas ceux des agents de sûretés.
Pour info, le taf d'un agent de sûreté est qu'un passager arrive d'un point A à un point B en vie, sans compromettre le vol.
Bref j'ai assez perdu de temps à écrire pour une personne qui juge "encore".

peace

C'est pas moi...
Mike_ mer, 09/03/2016 - 17:28

En réponse à Farandole - Triste...

"C'est pas moi, c'est l'autre !!" Réponse trop facile et classique ! Ce n'est pas aux passagers de savoir qui fait quoi. D'après vous, chacun fait son boulot dans son petit coin sans s'occuper de ceux que font les autres ?
Enfin, je ne "juge" personne, j'expose des faits. Des proches ont eu la même surprise que moi en lisant l'article de P.O. et se sont posé des questions.

Hum...
Farandole mer, 09/03/2016 - 18:23

En réponse à Mike_ - C'est pas moi...

Je perd déjà mon temps à écrire pour un ignorant.
Si cela t'amuse qu'il faille un coupable, soit, reste dans ta voie.
Pose toi les vraies questions sur ce que fait un agent de sûreté et la PAF, comment ils bossent, les procédures, les règles etc., et revient devant ton écran écrire un pavé.

Celui qui ne sait rien, ne peut rien comprendre.

double peace

Arrogance !
Mike_ mer, 09/03/2016 - 19:45

En réponse à Farandole - Hum...

Merci pour l'ignorant !
Votre arrogance et votre mauvaise foi sont incroyables.
Je ne juge personne, je ne cherche pas un coupable.
Je n'ai pas demandé qui fait quoi, c'est vous qui avez commencé à le raconter !
J'ai juste demandé COMMENT LE PASSAGER A PU PRENDRE L'AVION AVEC TOUTES LES ARMES mentionnées dans l'article.
ET VOUS NE REPONDEZ MEME PAS A CETTE SIMPLE QUESTION !!
Vous vous abritez derrière des procédures, des règles et la séparation des tâches.
C'est trop facile., vous ne cherchez pas la faille.
Et ça ne va rassurer personne !

Bonjour Mike, Il ne faut pas
tipoune44 ven, 11/03/2016 - 12:10

En réponse à Mike_ - Arrogance !

Bonjour Mike,

Il ne faut pas s'emporter comme ça...

La réponse à votre question est très simple! Son arsenal était présent dans son bagage de SOUTE et non de cabine ce qui est autorisé car il n'y a pas accès. La seule chose interdite et qui était présente dans ce fameux sac est la bombonne de gaz. Le problème c'est que l'agent de sûreté présent au niveau du contrôle des bagages de soute n'a pas accès à l'ensemble de ces derniers. C'est une "super" machine qui sélectionne les bagages de soute lui paraissant suspects pour qu'ensuite l'agent le visionne et le valide ou non. Dans ce cas précis, la machine a directement validé le bagage en question sans que l'homme n'est pu intervenir et le voir... Les conséquences des technologies!
En ce qui concerne le contrôle police, il est renforcé surtout pour les arrivées dans un pays plutôt que sur les départs ce qui parait logique. La PAF a vérifié tous les papiers et tout était en règle! Il faut certainement se demander pourquoi la justice a levé son interdiction de quitter le territoire mais là encore, c'est une autre question...

Passez une bonne journée

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.