Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Un film sur le Surréaliste nantais Benjamin Péret au Cinématographe

0 25.01.2016 19:41
Benjamin Péret, « poète, c’est à dire révolutionnaire »

Benjamin Péret, « poète, c’est à dire révolutionnaire »

Le Surréaliste nantais Benjamin Péret a fait l’objet d’un documentaire «  Je ne mange pas de ce pain-là » signé Rémy Ricordeau.  Ce documentaire sera diffusé le 30 janvier au Cinématographe à Nantes en présence du réalisateur. Entretien.


Presse Océan : Qui était Benjamin Péret ?
Rémy Ricordeau, réalisateur : « Benjamin Péret, poète né en 1899 (mort en 1969) à Rezé mais grandi à Nantes, a été avec André Breton, Louis Aragon, Paul Eluard et quelques autres à l’origine de la création du mouvement surréaliste en 1924 ».
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce personnage ?
« De la génération des dadaïstes à l’origine du surréalisme, Péret m’a toujours semblé avoir été le plus fidèle à la révolte qui avait fondé dans sa jeunesse ses engagements poétiques autant que politiques. Son parcours m’a intéressé parce qu’en énonçant cette évidence selon laquelle le poète ne pouvait qu’être révolutionnaire tout en refusant toute poésie dite « engagée », il a contribué à mettre en avant cette nécessité selon laquelle le révolutionnaire ne pouvait de son côté qu’être poète
Si vous deviez le résumer en quelques mots ?
« Les quatre mots qu’il a le mieux incarnés sont : amour, poésie, révolution et liberté »
Comment avez-vous travaillé pour réaliser votre documentaire ?
« Il n’y a pas d’archives cinématographiques concernant Benjamin Péret, seulement des archives radiophoniques et des photographies que j’ai abondamment utilisées. J’ai également utilisé des extraits de films dadaïstes ou surréalistes réalisés par certains de ses camarades ou auxquels il avait lui-même collaboré. Pour porter la narration, il m’a semblé pertinent de solliciter ceux de ses amis encore vivants afin qu’ils témoignent, face caméra, de sa vie et du sens de ses engagements poétiques et politiques qu’eux-mêmes ont pu partager ».
Avez-vous fait des découvertes inédites ?
« Le seul document inédit que j’ai découvert est un petit film amateur 8 mm tourné à la fin des année 30 par Kurt Seligmann, un peintre surréaliste américain qui avait filmé quelques scènes de sa vie quotidienne avec ses amis poètes et artistes français au cours d’un de ses séjours parisiens. Dans ce petit film Benjamin Péret apparaît à plusieurs reprises faisant des grimaces dans la rue ou attablé à la terrasse d’un café ».
Il sera diffusé où et quand ?
«  Projection en salle lors de festivals de documentaires ou de séances spéciales. Le film est l’objet d’une édition DVD accompagné d’un livret illustré dans la collection Phare consacrée aux grandes figures du surréalisme. Il peut être commandé en librairie ainsi que chez le producteur: www.sevendoc.com
Quels sont vos projets de films ?
"Un film portrait d’un couple de paysans de l’Aubrac créateur d’un « environnement » d’art brut qui va sortir au printemps sous la forme d’un livre/film et, l’année prochaine, un autre film de la collection Phare consacré cette fois à Francis Picabia".

Recueillis par Stéphane Pajot

BIO EXPRESS
Né au Mans en 1956, a vécu
à Nantes plus d’une dizaine d’années
avant Taiwan et la Chine.
Filmographie, sélection
« Les anges de la piste » ( 2008)
«  Bricoleurs de paradis » (2010
« Putain d’usine  » (2012)
« Denise et maurice, dresseurs
d’epouvantails » (2016)
PRATIQUE
« Je ne mange pas de ce pain-là »,
Benjamin Péret. En présence du réalisateur
de Rémy Ricordeau. 1h35.
A 21 h au Cinématographe,
rue des Carmélites

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.