Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Un homme blessé en marge de la manif : la police des polices saisie

6 26.03.2016 06:00
la scène avait été filmée par des riverains.

la scène avait été filmée par des riverains.

Photo PO-NATHALIE BOURREAU

La scène avait été filmée par des riverains, avec un téléphone portable. Elle montrait un animateur de 32 ans, blessé, après des heurts, boulevard Amiral Courbet, à Nantes, jeudi. 

Il s'était vu poser 7 points de suture à la tempe avant d'être placé en garde à vue. 

Le procureur de la République de Nantes a annoncé hier soir avoir saisi l'IGPN (la police des polices) pour savoir si le blessé avait ou non été victime de violences de la part de la police. 

 

 

A lire dans Presse Océan ce samedi 26 mars 2016

Commentaires (6)

Pression, hiérarchie, bavure
Cyril dim, 27/03/2016 - 11:36

Tels sont les 3 mots résumant la police aujourd'hui.

"Pression" parce que c'est la 2eme profession où le taux de suicide est le plus important (après la profession des agriculteurs) : la raison principale est l'absence de considération de la hiérarchie qui leur donne parfois des ordres de nature "schizophrène".
Il leur est filé de plus en plus de mission d'ordre administratif sans que les effectifs n'augmentent.

Et si les fonctionnaires de police n'obéissent pas à des ordres potentiellement "illégaux", la sanction est souvent un blâme et parfois une mutation forcée : j'en sais quelque chose ayant un proche qui y a fait toute sa carrière...

Après, un certain nombre de personnes entre dans la police par hasard : c'était le cas il y a encore 10 ans ce qui entraine une implication et une motivation fallacieuse à exercer ce métier et parfois abouti à des bavures dans les manifestations principalement : en l'occurrence, pour l'homme victime de coups en question, si le procureur a saisi l'igpn c'est qu'il a de sérieux doutes sur la pertinence des coups portés par le fonctionnaire de police (absence de légitime défense en gros).

Cependant, depuis des années, le concours d'entrée dans la police nationale s'est considérablement durci avec des épreuves de culture générale notamment ; des épreuves orales sélectionnent plus rigoureusement les candidats.
ça n'empêchera pas quelques "cas soc'" d'intégrer la fonction publique mais ça en fera baisser sensiblement le nombre même si des procédures disciplinaires (bien plus exigeantes que dans le privé) peuvent aboutir au licenciement...

En 1968 j'ai participé au
domlepape dim, 27/03/2016 - 11:04

En 1968 j'ai participé au manifestations j'ai pris des coups de matraque de la part des CRS mais je n'ai pas porté plainte . Je savais que si je tombais entre leurs mains je prendrais des coups . Donc si vous avez manifesté ne venez pas pleurer .

Vocation ???
Fanny44 sam, 26/03/2016 - 13:29

Et sinon les critères de sélection pour entrer dans la police c'est quoi déjà?
Ce métier est ingrat certes, mais ce n'est pas une découverte. Libre à chacun de choisir son orientation professionnelle.
Le maintien de l'ordre a les limites que la Constitution lui offre. Oui, lui offre car circuler librement (même un jour de manif) est un droit fondamental. Et même si cet individu s'était rendu coupable d'un délit, je rappel aux forces de l'Ordre leur formation initiale et le savoir-faire qui leur a été transmis à cette occasion.
On intègre pas la police parce qu'on a des comptes à régler. L'exemple du precédent commentaire en est l'évidence ...
Pour la haine, c'est une autre carrière qu'il faut envisager

Faux : il n'est pas
Melba dim, 27/03/2016 - 01:18

En réponse à Laulau - Les risques du metier !

Faux : il n'est pas nécessaire de caillasser le police pour avoir des "retours de bâtons", beaucoup de manifestants pas agressifs le moins du monde, peuvent en témoigner...
Certains policiers vont faire leur boulot "honnêtement" et d'autres vont profiter de ce boulot pour assouvir des envies de taper ou plus, et là, sur n'importe qui..

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.