Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Un livre sur Jean Blaise, créateur des Allumées et du Voyage à nantes

0 26.05.2015 09:26
Jean Blaise, un parcours qui se fusionne avec la ville de Nantes

Jean Blaise, un parcours qui se fusionne avec la ville de Nantes

Photo : Olivier Lanrivain

La vie de Jean Blaise balise les étapes culturelles de Nantes. Un livre "Réenchanteur de ville" (1) raconte les coulisses, leurs naissances. L’homme est toujours là, bien vivant à 64 ans et poursuit son cheminement culturel avec la nouvelle maire de Nantes, Johanna Rolland (PS) ; une route commencée et tracée avec son prédécesseur Jean-Marc Ayrault, il y a près de trente ans.

Les Allumées  (1990-1995) 
Pour le « vieux » Nantais noctambule, un tantinet fêtard et attiré par des nuits décalées, Jean Blaise restera le « père » des Allumées, ce festival (1990-1995) qui invita les artistes d’avant-garde des villes de Barcelone (avec la Fura Dels Baus), Saint-Pétersbourg, Buenos Aires, Naples et Le Caire. La Havane, « la Ultima » qui devait clore ces six ans, six nuits, six villes, fut annulée, la faute au gouvernement Cubain qui refusa le visa de sortie aux 320 artistes invités. Malgré le succès fulgurant des Allumées (dont on apprend que l’utilisation du féminin déplaisait à Jean-Marc Ayrault ; il redoutait les interprétations douteuses) Jean Blaise tournera la page. « Je le considère comme un artiste. C’est un homme qui ne fait jamais deux fois la même chose », témoigne Jean-Luc Courcoult de Royal de Luxe. D’autres aventures, il y en aura . De l’installation définitive des créateurs des Géants à Nantes à la réhabilitation de l’usine de biscuits Lefèvre-Utile en Lieu Unique ; de la création d’un « Grenier du siècle » (11 855 Nantais y ont déposé des objets auxquels ils tenaient dans des bidons scellés dans un mur et dont l’ouverture est calée au 1er janvier 2100) à ce Voyage à Nantes dont le cru 2015 s’approche.

Estuaire

La biennale artistique « Estuaire, c’est son intuition », témoigne Jean-Marc Ayrault, qui, après avoir connu Jean Blaise à Saint-Herblain au début des années 80 (il programmait déjà Royal de Luxe à la Gournerie) l’embarquera en 1989 à la conquête de Nantes pour en faire son bras armé culturel. Les deux hommes ne se quitteront qu’au départ du député-maire en mai 2012 pour le poste de Premier ministre. Aujourd’hui, « reconnu au plan national, il n’est pas à l’abri des critiques à Nantes », relate Philippe Dossal. « Des voix s’élèvent contre ce qu’elles considèrent comme un gaspillage des deniers publics ». Jean Blaise y répond par l’attrait pour les touristes et donc pour l’économie de la ville. Et il sait que l’histoire parle déjà pour lui.


S.P


(1) « Réenchanteur de ville, Jean Blaise ». Par Philippe Dossal. 12 €. HD Ateliers Henry Dougier. 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.