Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Un mois après sa mort , il reste non identifié... Qui sait qui il était?

2 05.01.2016 20:00
Le corps de cet homme avait été repêché à Nantes le 5 décembre

Le corps de cet homme avait été repêché à Nantes le 5 décembre

Photo PO

Cet homme, âgé d’une trentaine d’années, reste un inconnu. Pour l’heure, la science n’a pas su dire qui il était.


Il n’a toujours pas d’identité
Cet homme, âgé d’une trentaine d’années, reste un inconnu. Pour l’heure, la science n’a pas su dire qui il était.
Un mois que son corps a été repêché. Un mois qu’il fait l’objet de multiples examens. Las.
Cet homme « âgé de 25 à 35 ans », qu’un promeneur avait découvert le 5 décembre non loin de la grue jaune, à Nantes, reste toujours anonyme.

Personne ne s’est inquiété de sa disparition auprès des services de police depuis lors. Personne.
Souvenez-vous… Sur lui, aucun papier, aucun tatouage, ni aucun bijou n’avaient été découverts qui auraient permis de l’identifier. Ses empreintes digitales ne figuraient dans aucun fichier. Puisqu’elles ne disaient rien de lui, ses dents - qualifiées de « très saines » - ont fait l’objet de clichés. Clichés que les enquêteurs ont diffusé à tous les cabinets dentaires. Mais, pour l’heure, aucune réponse de ce côté non plus.
Parallèlement, d’autres analyses ont été diligentées pour cerner les circonstances exactes de son décès. L’on savait déjà qu’il était mort des suites d’une hydrocution. L’on sait désormais qu’il n’avait consommé ni alcool ni stupéfiants. « Il avait en revanche ingéré quatre types de médicaments prescrits pour soigner des troubles psychiatriques », indiquait hier un proche de l’enquête. Une piste. Était-il suivi dans un établissement spécialisé ? Les policiers ont contacté les plus proches. Aucun d’entre eux n’a pu les aider.


Cet homme, pourtant, devait être originaire de la région. Son corps aurait séjourné une semaine dans l’eau avant d’être repêché. Ce qui laisse à penser qu’il n’avait pas chuté très loin d’ici, aussi mouvementée soit la Loire, parfois.
Depuis un mois, les policiers de la délégation judiciaire de la Sûreté départementale cherchent, encore et encore. Lors de l’autopsie, ils ont appris que le défunt mesurait 1m72, qu’il avait souffert d’une fracture de la rotule droite et bénéficé de soins d’orthodontie « de qualité ». Ils attendent toujours d’éventuels retours de professionnels de la santé, qui auraient pu le soigner par le passé. Ils espèrent aussi que quelqu’un, quelque part, se manifestera pour leur dire, enfin, qui était cet homme (*). « Parce que quand on est si jeune, on ne peut quand même pas disparaître sans que personne ne s’en émeuve jamais… »


Anne-Hélène Dorison


(*) Toute personne susceptible d’apporter des informations sur cet homme peut composer le 02 53 46 73 90 ou le 02 53 46 73 61.

Lire Presse Océan mercredi 6 janvier 2015

Commentaires (2)

Il s'agit d'un cadavre,
Dorison mer, 06/01/2016 - 11:15

En réponse à sandrine44 - Vu la photo transmise par PO,

Il s'agit d'un cadavre, Madame. Qui a séjourné une semaine dans l'eau, qui plus est. Vous comprendrez donc que les enquêteurs n'aient pas souhaité diffusé de photo. Des éléments ont cependant été transmis qui pourraient aider à identifier cet homme.  La photo publiée correspond aux lieux de la découverte du corps. 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.