Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Un parcours achéologique en projet

0 15.05.2014 18:43
  • Photos PO-Nathalie Bourreau

    Un ossuaire datant du XVIIIe siècle a été mis au jour

  • Photo PO-NB

    Frédéric Mercier, archéologue municipale révèle les plan du couvent des Cordeliers.

  • Sondage dans l'une des salles du couvent.

    Sondage dans l'une des salles du couvent.

  • Photo PO-NB

    Des carreaux datant du XIIIe siècle ont été dégagés

  • Photo PO-NB

    Des ouvertures se superposent datant de plusieurs époques.

Les archéologues de la ville ont mené une campagne de fouilles diagnostique sur le site de l’ancien couvent des Cordeliers, tout près de la cathédrale.
La série de six sondages exploratoires lancée par la Direction du Patrimoine et de l’archéologie (DPARC) de la Ville sur le site des Cordeliers, près de la cathédrale, marque une première étape d’un projet plus ambitieux. Les bases de l’enceinte gallo-romaine du IIIe siècle, des éléments du couvent et de l’église des Cordelier, un ossuaire du XVIIIe, des murs de différentes époques ont déjà été mis au jour par l’équipe menée par Frédéric Mercier assisté d’étudiants de l’université.
Là où se trouvaient l’église et le couvent des Cordeliers, dont une partie, objet d’une promotion immobilière, a défrayé la chronique, plusieurs strates de l’histoire de Nantes se superposent du Ier siècle à nos jours. L’idée, désormais en bonne voie, est de concevoir sur quelque 5 000 m2 en plein cœur de la ville un parcours archéologique interprétatif pour le public. Le public pourra découvrir le site et les premières investigations à l'occasion de portes ouvertes les 21 et 22 juin prochain.

Plus d'informations dans Presse Océan ce vendredi

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.