Nantes Une aide à un film sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes "censurée"

1 14.07.2013 23:40

"La région des Pays de Loire bafoue la liberté d'expression sur NDDL" estime Olivier Deschanel, conseiller régional (UDI)

DR

Le documentaire « Le Dernier continent » de Vincent Lapize, ayant pour thème l'aréoport de Notre-Dame des Landes (NDDL et ses Zadistes) a-t-il été rayé lors du vote des subventions régionales ? Une aide au développement à hauteur de 4000 euros avait en effet été acceptée par le comité technique de la région des Päys de la Loire  pour l’aide au cinéma.

Cet avis favorable, habituellement suivi par la commission permanente qui les valide, a pourtant été écarté le 8 juillet dernier. Disparu ! La raison ? Le contenu du film.  Pour Olivier Deschanel de l’UDI (union des démocrates et indépendants), conseiller régional et membre de la commission culture, cela relève de la censure. "Après avoir posé plusieurs questions sur les raisons de ce retrait, il s'avère que ce dossier a été ajourné pour des raisons liées au contenu du film. Cela porte atteinte à la liberté de création et d'expression des auteurs. La position que les uns et les autres ont sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne doit en aucune façon intervenir dans un dossier exclusivement artistique".

Un courrier de demande d’explication a été envoyé le 11 juillet par les conseillers régionaux Olivier Deschanel et Dominique Richard au président de la région des Pays de Loire Jacques Auxiette.
 
A lire aussi : la réponse de la Région (ICI)
 

Commentaires (1)

Alors que le Conseil Régional
observateur44 mar, 16/07/2013 - 22:05

Alors que le Conseil Régional est majoritairement favorable à la construction du nouvel aéroport, il aurait fallu que "par respect de la liberté d'expression" il accepte de financer un film à la gloire des opposants au projet ??? Bien sûr que non. Il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages!

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.