Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Une contrôleuse agressée dans le tram : «Mes proches ont peur pour moi»

0 13.08.2017 20:03
De nombreuses perturbations sont à prévoir lundi sur le réseau des bus et tramways de l'agglomération nantaise.

De nombreuses perturbations sont à prévoir lundi sur le réseau des bus et tramways de l'agglomération nantaise.

Illustration Presse Océan - Romain Boulanger

Blessée à la tête lors d'un contrôle qui a mal tourné, samedi après-midi dans le tramway à Nantes, une salariée de la TAN témoigne.

« Je faisais simplement mon métier. C'était un contrôle classique des titres de transport, samedi après-midi sur la ligne 3 du tramway, au niveau du rond-point de Vannes. J'étais avec quatre collègues. Je m'apprêtais à verbaliser un jeune homme qui n'était pas en règle. Un des deux amis qui l'accompagnaient a d'abord essayé de m'arracher mon carnet puis le jeune a réussi à reprendre ses papiers d'identité que je tenais en main. En arrivant à l'arrêt, ils nous ont bousculés pour ouvrir la porte et descendre. En sortant, l'un d'eux m'a donné un coup. Nous n'avons rien pu faire pour les retenir. J'ai été blessée sur le haut du crâne. Prise en charge par les pompiers, j'ai dû être recousue au CHU. Quatre points de suture. »

 

« Cela peut tomber sur n'importe qui, n'importe où. »

 

« Ces risques sont désormais quotidiens. Mes proches ont peur pour moi. Ils me disent d'arrêter ce métier. Pourtant, à la base, conduire un bus, ce n'est pas dangereux. »

Retrouvez l'intégralité de ce témoignage dans Presse Océan, lundi 14 août 2017

Lire aussi :
Nantes. Après les agressions, risque de perturbations dans les transports lundi

Nantes. Un chauffeur de bus essuie des coups de poing vendredi 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.