Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes [VIDEO] Google fait les yeux doux à ce jeune Nantais de 18 ans

0 22.09.2014 19:05
  • Archives PO/SA

    Guillaume Rolland en mai et son tout premier réveil olfactif, le Sensorwake.

  • DR

    En août, l'invention avait déjà évolué.

  • DR

    Ses professeurs du lycée Saint-Joseph du Loquidy, à Nantes, l'ont laissé utiliser leur laboratoire.

Presse Océan l'avait rencontré en mai. A seulement 17 ans, Guillaume Rolland, jeune prodige nantais, revenait du concours "Science et vie junior" avec une 3e place nationale. "Je suis en train de déposer le brevet !" souriait-il, le prototype de son Sensorwake dans les mains. "Deux ans et 200 € de procédures" ont été nécessaires pour protéger l'invention.

En août, nous  le retrouvions fraîchement bardé de son baccalauréat, la mention très bien en poche et encore plein de projets en tête. Son objectif : tenir un stand à la mi septembre au concours Lépine européen pour gagner un maximum de visibilité dans le cadre de sa candidature pour le Google science fair.

Mission accomplie ! Il s'est envolé samedi dernier pour la Silicon valley, afin de présenter son projet au géant américain, qui l'a retenu parmi les quinze finalistes du concours Google Science Fair, dont le gagnant sera connu demain, mardi 23 septembre... 

Plus d'informations dans Presse Océan du mardi 23 septembre (version numérique à télécharger ici)

Quant à son concept de réveil olfactif, invention qui lui vaut toutes ces attentions, il pourrait bien révolutionner l'univers du réveil-matin et vos réveils en particulier.
On vous laisse le découvrir ci-dessous dans une vidéo que le petit génie avait réalisé en mai :

 

Lire la suite :

Nantes Guillaume Rolland revient sur sa journée au siège américain de Google

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.