Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Vingt pompiers ont passé la nuit au chevet de la basilique [VIDEO]

0 15.06.2015 23:36
En chutant, les poutres calcinées ont percé la voûte de la basilique.

En chutant, les poutres calcinées ont percé la voûte de la basilique.

Photo Presse Océan - RC

Les opérations de secours ne sont pas terminées à la basilique Saint-Donatien Saint-Rogatien de Nantes. Une vingtaine de sapeurs-pompiers ont passé la nuit auprès de l'édifice ravagé par un spectaculaire incendie lundi matin.

Au plus fort de la bataille, jusqu'à 80 sapeurs-pompiers ont lutté contre l'incendie qui a détruit les trois quarts de la toiture de la basilique Saint-Donatien à Nantes. Leurs efforts ont permis d'épargner la façade et ses deux tours, le clocher ainsi que les bâtiments voisins.

Ce lundi soir, alors que des badauds ne cessent de venir constater les dégâts, une vingtaine de soldats du feu reste au chevet de l'édifice du XIXe siècle. Ils interviennent pour éteindre les foyers résiduels liés à l'enchevêtrement des poutres et que le vent réactive de temps en temps. Pour ce faire, ils utilisent de la mousse. Finies les lances déversant jusqu'à 2000 l d'eau à la minute utilisées pour éteindre les flammes lundi matin.

Vidéo : les explications du commandant des sapeurs-pompiers Marc Francheteau

La mousse a cet avantage qu'elle limite la charge portée sur la voûte en pierres de la basilique. Celle-ci a été fragilisée par la chute des débris de l'incendie (charpente et ardoises) mais aussi par le poids de l'eau des secours.

La voûte menace de s'effondrer

Des pompiers spécialisés dans le sauvetage et le déblaiement accompagnés de l'architecte des bâtiments de France et d'un ingénieur ont passé la structure de l'édifice au peigne fin afin de déterminer les zones où les pompiers peuvent travailler en sécurité et celles qui menacent ruine. C'est notamment le cas de la partie de la voûte située en aplomb du chœur de la basilique. Là même où une poutre a littéralement percé la pierre dans sa chute.

Les risques d'effondrement de cette voûte mais aussi des frontons bordant le transept persistent.

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.