Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Viols et agressions : il ciblait des femmes sur les sites de rencontres

0 04.02.2016 06:24
Illustration PO-OL

Illustration PO-OL

Les gendarmes rappellent aux jeunes femmes des règles de prudence à suivre sur les sites de rencontres.

C'est un phénomène inquiétant. Celui des agressions sexuelles subies par des jeunes femmes après des rencontres réalisées par l'intermédiaire de sites internet dédiés comme Badoo, Tinder, Lovoo, Happn, etc.

Au début de l'année, la police britannique a même tiré la sonnette d'alarme. Le nombre de crimes (viols, agressions sexuelles, tentatives de meurtre, pédophilie, etc.) impliquant les deux principales applications de rencontres d'Angleterre et du Pays de Galles a été multiplié par sept depuis 2013.

Difficile d'imaginer qu'il en soit autrement de ce côté-ci de la Manche. À Nantes, un jeune homme de 19 ans a d'ailleurs été mis en examen et placé en détention provisoire au printemps 2015 dans une affaire de ce type.

Il est soupçonné de viols et d'agressions sexuelles sur cinq femmes de 18 à 30 ans, avec lesquelles il était entré en contact via différents sites de rencontres entre fin 2014 et début 2015. « Internet était devenu son terrain de chasse », glisse un proche de l'enquête.

À l'heure où les recours à ces sites et applications se multiplient, les gendarmes souhaitent mettre en garde les jeunes femmes et les parents d'adolescentes sur leurs dangers potentiels. Ils conseillent de ne pas trop donner d'informations personnelles sur les profils internet. De ne pas se présenter seule à un premier rendez-vous. De le fixer dans un lieu public. Ou de vérifier l'identité de la personne.

Plus d'informations dans Presse Océan ce jeudi 4 février

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.