Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Viré de l’Education nationale, il attaque au tribunal administratif

0 13.06.2014 06:37
Gaëtan Papillon de la CGT et les membres de l’association « SOS fonctionnaires victimes » qui soutiennent l’enseignant.

Gaëtan Papillon de la CGT et les membres de l’association « SOS fonctionnaires victimes » qui soutiennent l’enseignant.

Photo PO

Banni pour insuffisance professionnelle, un professeur nantais de 43 ans conteste sa révocation devant la justice. Depuis le 4 avril, celui qui exerçait jusqu’alors comme professeur de structure métallique, en lycée professionnel, est radié de l’Education nationale. La procédure est rarissime. Epaulé par le syndicat CGT, il crie à la cabale. « Mes ennuis ont commencé en 2008 quand j’ai alerté la direction de mon établissement sur des manquements à la sécurité dans les ateliers où j’enseignais, assure-t-il. Il manquait des bouchons pour les oreilles, des chaussures de sécurité… Jusqu’alors, je n’avais eu que des rapports positifs. A partir de cette date, tout a changé. »

L’intéressé indique avoir fait l’objet d’une quinzaine de rapports en cinq ans. Rapports qui pointeraient « ses mauvaises relations avec la hiérarchie » et son « incapacité pédagogique à enseigner ». « Ce qui est incroyable, c’est que cet enseignant a été placé sous tutorat et que la personne chargée de l’évaluer a rédiger deux rapports favorables, note Gaëtan Papillon, secrétaire départemental de la CGT Education. Mais curieusement, l’inspection d’académie n’a pas pris en compte ces notes positives. »

Le Rectorat ne souhaite pas commenter « une affaire privée » avant qu’elle ne soit jugée mais note: « Il est extrêmement rare qu’une personne soit licenciée. Avant d’en arriver à une telle issue, il y a forcément beaucoup de discussions, de vérifications. La procédure a été respectée. Le Rectorat a instruit le dossier, c’est le ministère de l’Education nationale qui décide du licenciement. »

Plus d'informations dans Presse Océan ce vendredi.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.