Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes 30 ans de prison requis contre le père tortionnaire

1 13.02.2013 12:09
L'avocat général, Fabienne Bonnet.

L'avocat général, Fabienne Bonnet.

Photo Presse Océan - AHD

Les réquisitions de l'avocat général viennent de tomber dans la salle de la cour d'assises de Loire-Atlantique.

Fabienne Bonnet a requis 30 ans de réclusion criminelle à l'encontre du père de famille accusé de viols, tortures et actes de barbarie sur ses enfants. Soit la peine maximale encourue.

Pour son épouse, poursuivie pour non-dénonciation de crime, 3 ans de prison ont été requis ainsi qu'un mandat de dépôt. S'adressant à cette dernière, le ministère public a tonné : "Ils (Ndlr : les cinq enfants du couple) étaient en danger madame ! Et vous le saviez. Mais comment, comment n'avez vous rien fait ? Qu'est-ce qui vous empêchait bon sang de prendre la voiture et de les emmener ? Vous ne ferez croire à personne que vous ne pouviez rien faire !"

Les plaidoiries des avocats de la défense débuteront à 14 h ce mercredi. Le verdict est attendu en fin de journée.

Plus d'informations à lire demain dans Presse Océan

Commentaires (1)

Actes de tortures sur un enfant
Vaiana44 (non vérifié) mer, 13/02/2013 - 22:09

Inimaginable, impensable!! Comment est ce possible que la loi fait que cette femme ne puisse prendre que 3ans maximum, puisqu elle a participé elle aussi a ces actes inqualifiables, en apportant son aide au bourreau? Lire ces articles est déjà insoutenable, alors je n ose imaginer pour ceux qui les entendus narrer par ce petit garçon. Cela dépasse tout ce que l on peut imaginer. Je suis, comme bien d autres sans doute, bouleversée.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.