Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Navale La Région prête à entrer au capital du chantier STX

0 25.06.2016 10:26
Le chantier naval nazairien pourrait être mis en vente à la fin de l'été.

Le chantier naval nazairien pourrait être mis en vente à la fin de l'été.

Archives PO-NB

La Région pourrait entrer au capital du chantier naval de Saint-Nazaire, dont le propriétaire coréen est en faillite.

Avec un carnet de commandes rempli pour dix ans avec 14 paquebots à construire, le chantier naval de Saint-Nazaire ne s'est jamais aussi bien porté. Mais sa maison-mère, la société coréenne STX, est en faillite. Le chantier pourrait être mis en vente à la fin de l'été.

Vendredi, les élus du conseil régional ont voté à l'unanimité un vœu dans lequel ils réaffirment la nécessité de "tout mettre en œuvre pour assurer l'avenir" du chantier nazairien. Aux côté de l'Etat, qui détient 33 % du capital, la Région veut à tout prix éviter que "ce fleuron industriel tombe entre de mauvaise mains", explique son président, Bruno Retailleau (LR).

La collectivité se tient donc prête "à participer au futur tour de table financier et donc à entrer au capital si la situation l'exigeait". Mais pour l'heure, aucun décision n'a encore été prise quant aux modalités et au montant de cette éventuelle prise de participation.

Chef de file de l'opposition, Christophe Clergeau (PS), l'a chiffrée à 20 millions d'euros. Mais le président de la Région a indiqué que la loi limite cette contribution à 1 % des recettes de fonctionnement de la collectivité, "soit environ 10 millions d'euros".

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.