Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

NDDL Le Premier ministre veut faire "baisser le niveau de tension"

3 21.05.2017 10:02
Photo archives Presse Océan - Nathalie Bourreau

Photo archives Presse Océan - Nathalie Bourreau

"Il est urgent de faire baisser le niveau de tension sur le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes," a jugé le Premier ministre Edouard Philippe dans un entretien à paraitre dimanche dans le Journal du Dimanche, souhaitant que "toutes les options soient sur la table".
"Il est urgent de baisser le niveau de tension sur ce dossier. La médiation va nous y aider. Elle durera six mois", a confirmé le Premier ministre, comme l'avait annoncé le président de la République Emmanuel Macron.
"Nicolas Hulot (le nouveau ministre de la Transition écologique, ndlr) et moi souhaitons vraiment que toutes les options soient sur la table. Puis viendra le temps de la décision et de sa mise en oeuvre", a ajouté Edouard Philippe.
Jeudi, le Premier ministre avait déjà promis que la décision serait "claire" et "assumée" sur ce dossier.
Nicolas Hulot, qui a aussi la main sur les transports, est lui clairement opposé au projet d'aéroport. Il a estimé jeudi qu'il existait "d'autres alternatives" et que "la médiation qui va démarrer probablement en fera la démonstration".
Pendant sa campagne, le candidat Macron avait souhaité "une dernière fois, regarder les choses" en termes "économiques, environnementaux, d'empreinte carbone, de capacité à développer" et avait dit vouloir nommer un médiateur et se donner six mois avant de décider. Il s'était alors montré ouvert à la modernisation de l'actuel aéroport Nantes-Atlantique et avait lâché: "Aujourd'hui, on ne lancerait pas un projet du type de Notre-Dame-des-Landes".
Mais il avait toutefois refusé "d'écarter" le résultat de la consultation publique de juin, qui a débouché sur un avis favorable au projet mais dont le périmètre (la Loire-Atlantique) a été contesté par les opposants.

Commentaires (3)

on va voir...
fabd4449 lun, 22/05/2017 - 09:04

Si Macron a une parole (il avait dit qu'il respecterait le vote de la consultation) et du courage (contrairement à Hollande qui n'a rien fait et laissé pourrir la situation). Tout est bon pour que le nouvel aéroport commence enfin a se construire, ce n'est pas une minorité fasciste qui fait la loi (du moins on le verra bientôt)

Macron mène le bal des faux-culs des Ministres du mensonge PS
Le Huede dim, 21/05/2017 - 13:26

Hulot serait prêt à faire voler en éclat le Code du Travail , à remettre en place un Service Militaire, à Ubériser le marché du travail, la Santé , l'Education Nationale, la Défense, la Justice , la Police, la Justice .... Non je ne le crois pas !
Edouard Philippe serait prêt à renoncer au nucléaire , lui qui a été un des dirigeants d'AREVA pilleur des richesses en uranium lorsqu'il était en poste au Niger, il deviendrait aussi subitement un soutien des Black Blocs et des Zadistes de NDDL des verts décroissants et anars-violents soutenus par Nicolas Hulot et Jadeau et ses 1% d'électeurs prévus par les sondages avant son renoncement pitoyable au profit d'un Hamon au score encore plus pitoyable...

Macron voudrait nous rouler dans la farine qu'il ne ferait pas mieux.
Tout le monde à compris qu'il veut enterrer NDDL avec une énième médiation alors que tout est au vert pour la réalisation de cet aéroport depuis longtemps.
Personne ne sera dupe de leur couardise.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.