Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

NDDL Les espèces protégées coeur des enjeux entre les anti et les pro-aéroport

6 22.11.2013 08:53
Des mares pour expérimenter le déplacement des espèces protégées tel le triton marbré ont été spécialement creusées

Des mares pour expérimenter le déplacement des espèces protégées tel le triton marbré ont été spécialement creusées

Photo archives PO

Les espèces protégées sont au coeur des enjeux entre les anti et les pro-aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Près d’une centaine de mares contenant des espèces protégées sont au coeur de l’actualité du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Elles seraient détruites par la plate-forme aéroportuaire et la desserte routière, doivent être recréées ailleurs. Le concessionnaire AGO/ Vinci en a reconstitué quelques-unes pour expérimenter le déplacement des espèces protégées.

Sauf que fin octobre, quatre d’entre  elles ont été rebouchées dans un secteur proche du terrain de motocross de la commune. « C’est un acte répréhensible qui relève du pénal. Une plainte a donc été déposée, l’enquête est en cours », signale- t-on chez AGO/Vinci. 

Sur place, des opposants historiques ont eu l’information, d’autres, du collectif des naturalistes en lutte, non. Tous sont surtout vigilants sur les mesures environnementales et le déplacement des espèces protégées.

Plus d'informations ce vendredi 22 novembre dans les colonnes de Presse Océan.

Commentaires (6)

Mensonges des commentateurs
bourgetg ven, 22/11/2013 - 22:09

Bonsoir

Je trouve tout d'abord que mettre en balance deux sites extrêmement précieux comme le lac de Grandlieu et la zone humide de Notre Dame des Landes est odieux et témoigne d'une rare sournoiserie.

Mais je ne vais même pas m'attarder là dessus puisque : non, le lac de Grandlieu n'est pas menacé ni pollué par l'actuel aéroport de Nantes Atlantique. C'est Loïc Marion (UNIVERSITE DE RENNES I, Centre National de la Recherche Scientifique, UMR 6553 Ecobio) est l’un des meilleurs connaisseurs de la Réserve naturelle de Grand-Lieu. Il a tenu à écrire au Président de la commission du Dialogue qui avait fait des déclarations montrant une grande ignorance sur cette question.

Elle est reproduite ici : http://naturalistesenlutte.overblog.com/le-projet-d-a%C3%A9roport-menace...

Actuellement, c'est l'équivalent d'un département français de terres agricoles ou non qui disparaît tous sept ans. Que ce soit le site de Grandlieu ou celui de la ZAD, il faut protéger ce qui nous reste des richesses de notre biodiversité de la rapacité de l'idéologie mortifère de la croissance à tout prix.

Malheureusement, cette dernière à des défenseurs acharnés partout, y compris et surtout dans l'espace numérique des forums et autres site ou réseau de discussions. Il ne faut pas leur laisser plus de place !

D'accord avec vous. Quand on
fabd4449 ven, 22/11/2013 - 11:38

D'accord avec vous. Quand on voit que certains anti-aéroport bouchent des solutions de remplacement (pour s'évertuer dans leur anti-tout), on se demande quelle sera leur prochaine étape (car vol, insultes, menaces et agression c'est déja fait). Pourquoi l'écologie à cet endroit serait-il plus important qu'au lac de Grand lieu ou au-dessus de Nantes?

@fabd44
observateur44 ven, 22/11/2013 - 18:23

En réponse à fabd4449 - D'accord avec vous. Quand on

Pourquoi ? Mais tout simplement parce que ce dossier NDDL permet à certains de se différencier localement sur un plan politicien partisan. Parce que sans ce nonosse à ronger, les bobos verts ,réfugiés dans EELV Nantes, n'auraient absolument rien de plus écologique à proposer que ce que les socialistes ont déjà réaliser depuis 1977 !
Face à des alliés socialistes qui n'ont aucune leçon d'écologie à recevoir de quiconque à Nantes, leur bilan parl

@fabd44
observateur44 ven, 22/11/2013 - 18:31

En réponse à fabd4449 - D'accord avec vous. Quand on

Pourquoi ? Mais tout simplement parce que ce dossier NDDL permet à certains de se différencier localement sur un plan politicien partisan.
Parce que sans ce" nonosse" à ronger, les bobos verts ,réfugiés dans EELV Nantes, n'auraient absolument rien de plus écologique à proposer que ce que les socialistes ont déjà réaliser de 1977 à aujourd'hui !
Autrement dit, en quoi le vote Vert apporte-t-il une valeur ajoutée écolo ?
Réponse: en rien.
Face à des alliés socialistes qui n'ont aucune leçon d'écologie à recevoir de quiconque à Nantes, leur bilan parlant pour eux, ces écolos bobos se trouvent dépourvus de marqueurs politiques précis leur permettant d'exister par eux-mêmes (ce qu'ils ont toujours eu du mal à faire).
Voilà pourquoi, au lieu de privilégier la sauvegarde du Lac de Grandlieu et la tranquillité et sécurité des Nantais, zadistes et écolos bobos intégristes préfèrent animer à leur manière la fameuse "résistance" à NDDL.
Gageons que les Nantais leur feront payer très cher ce choix politicien.

Archi faux Observateur44
Cyril ven, 22/11/2013 - 19:48

En réponse à observateur44 - @fabd44

Ce ne sont pas les socialistes qui ont fait la promotion de l'écologie et du développement durable à Nantes.
A chaque élection, Jean-Marc Ayrault avait besoin des écologistes pour remporter la mairie de Nantes.
Forcément, fallait faire des concessions.
Quant aux bobos, ils sont exclusivement socialistes.
Vous ne verrez jamais un élu écologiste s'habiller avec un costard cravate et avec des montres coutant 25000 € pièce.
En revanche, côté socialiste, ce n'est pas ce qui manque.

Quant aux espèces protégées, il y en a qui défende la vie de certaines espèces et pas la vôtre : ça s'appelle la sélection naturelle.

Et les espères de Grandlieu ?
Dustrie ven, 22/11/2013 - 11:28

On ne peut manquer d'être étonné de la rage de défendre le terrain de Notre-Dame-des-Landes et de l'absence de réaction quand il est question de l'actuel aéroport qui ne manque pas de polluer en permanence un site remarquable qu'est le lac de Grandlieu ! Il est surprenant que certains pseudo-écologistes ne voient que par un bout de leur lorgnon. Ils feraient bien d'aller faire un tour du côté du lac avant de défendre l'indéfendable ! Entre les landes de Notre-Dame et la faune et la flore de Grandlieu, il n'y a pas photo. S'il faut défendre quelque chose, c'est bien ce lac merveilleux.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.