Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes 18h45 : 200 irréductibles toujours sur la quatre voies

0 27.02.2016 19:06
Vers 18 h la quatre voies avait toujours des airs de festival en plein air.

Vers 18 h la quatre voies avait toujours des airs de festival en plein air.

PO/NL

A 18 h 30, les derniers irréductibles qui faisaient encore la fête autour de feux de camp sur la quatre voies se sont décidés à aller la poursuivre plus près de la ZAD cette nuit. ll reste encore environ 200 récalcitrants sur la route.

Vers 17 h 30, la manifestation contre l'aéroport terminée, les tracteurs et leurs scènes improvisées, ainsi que la grande majorité des manifestants ont levé le camp sur la quatre voies Nantes-Vannes (RN165). Les familles ont regagné bus et voitures vers 18 h.

Malgré les premiers engagements des organisateurs, plus d'un millier de personnes sont restés encore une heure pour festoyer sur l'axe goudronné. Sur les champs, autour de la vigie élevée par les manifestants au pied de la quatre voies pendant la journée, beaucoup de manifestants sont restés pour échanger, écouter de la musique, se restaurer dans une ambiance improbable, laissant planer le doute sur leur départ. "On veut rester là toute la nuit", pouvait-on entendre.

A 18 h 30, un groupe d'organisateurs est venu battre le rappel sur la voie express, pour inviter les derniers fêtards à poursuivre les concerts et les danses au village de la Pointe, à Fay-de-Bretagne. La foule s'est décidée à les suivre et à prendre à pied la petite route communale de Fay-de-Bretagne.

Il restait encore environ 200 récalcitrants sur la route à 18 h 45, dont une vingtaine de personnes avec des cagoules, des pétards et des fumigènes manifestement décidés à en découdre.

Notre dernière vidéo à 17h30 :

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.