Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Auxiette retoque le "plan B" de Royal

2 04.11.2015 19:31

Réagissant à son tour à l’annonce par l’Etat de la reprise des travaux du futur aéroport, Jacques Auxiette, le président PS du conseil régional, rappelle « quelques faits incontestables ».
«1. Le transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique sur le site de Notre-Dame-des-Landes a fait l’objet d’études approfondies, d’un débat public conclu par une déclaration d’utilité publique. Cette déclaration a été attaquée à plusieurs reprises en justice. Elle a été définitivement validée par le Conseil d’Etat le 17 octobre 2013.
2. Les recommandations de la commission du dialogue d’avril 2013 ont été intégrées dans les arrêtés préfectoraux Loi sur l’eau et espèces protégées validés le 17 juillet dernier par le tribunal administratif de Nantes.
3. La justice a prononcé plus de 150 décisions de rejet des multiples recours déposés par des opposants ».
« Ces décisions de justice s’imposent à tous, poursuit Jaqcues Auxiette. Il n’est pas exact de dire que l’Etat de droit et la démocratie sont bafoués. Au contraire, dans un pays comme la France, le respect de la démocratie et de l’Etat de droit, c’est le respect de la chose jugée ».
Au passage, le président de la Région, pour encore un mois, retoque l’idée « d’un terminal d’embarquement TGV à Nantes vers les aéroports parisiens » évoquée aujourd’hui par Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, en rappelant les propos de Dominique Voynet, alors ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, en octobre 2000 :
« La desserte aérienne des métropoles régionales est bien trop tributaire du passage par Paris. A l'avenir, le développement de cette desserte se fera davantage par des lignes directes, nationales ou internationales. Il s'agit là d'un élément clé pour l'avenir de ces métropoles, qui apparaît d'autant plus indispensable que monte en puissance la perspective de la saturation des aéroports parisiens. (…) Nous avons un effort particulier à réaliser en faveur du rééquilibrage de la localisation des équipements vers l'ouest de notre pays. C'est pourquoi il a semblé nécessaire, compte tenu des nuisances qui pesaient sur les habitants de Nantes, de déplacer l'aéroport actuel sur le nouveau site de Notre-Dame-des-Landes, à une douzaine de kilomètres au nord de la ville ».

Commentaires (2)

Bravo
vincentbzh mer, 04/11/2015 - 23:03

En effet, il a tout à fait raison...

Maintenant il est temps de finir ce cirque et de commencer les travaux, avec l'armée si il le faut pour sécuriser la zone.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.