Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Ce qu'en pensent les candidats à la présidentielle ?

12 11.04.2017 19:29
Une majorité de candidats pour un aménagement de Nantes Atlantique.

Une majorité de candidats pour un aménagement de Nantes Atlantique.

Photo archives PO

Sur onze candidats, seuls trois assurent vouloir respecter le résultat de la consultation du 26 juin 2016..

L'astrophysicien Hubert Reeves a demandé, pour Sciences et avenir, aux onze candidats à la présidentielle s'ils reviendraient sur l'autorisation de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Seul Philippe Poutou ne lui a pas répondu mais il donne sa position sur le site de la Ligue de protection des oiseaux.

Nathalie Arthaud (LO)

« [...] Je soutiens le combat de ceux qui s'opposent à sa construction ».

François Asselineau (UPR)

« [...] L'UPR s'engage à organiser un nouveau référendum local, [...]. Le périmètre du référendum inclura l'ensemble des habitants finançant le projet. Le vote sera précédé d'études indépendantes et contradictoires. Des alternatives au projet initial pourront être proposées. [...] ».

Jacques Cheminade

« [...] Je suis partisan de réduire au maximum les vols continentaux de moins de 1 500 kilomètres grâce aux transports terrestres à grande vitesse. C'est pourquoi j'ai toujours défendu l'idée de revenir à l'aérotrain de Jean Bertin [...] pour connecter Rennes à Nantes en moins de 20 minutes [...] »

Nicolas Dupont- Aignan (DLF)

« [...] Cet aéroport représente un coût financier [...] et écologique exorbitant, alors que des investissements moins pharaoniques mais plus nécessaires pourraient être réalisés en réaffectant les fonds dégagés : je pense notamment au développement de l'aéroport de Nantes et au renforcement des lignes de TGV qui desservent la ville ».

François Fillon (LR)

« Le projet de construction de l'aéroport a été décidé dans le respect de toutes les procédures légales, il a fait l'objet des soutiens de toutes les majorités de droite et de gauche, tous les recours ont été rejetés. Je ferai donc appliquer la loi ».

Benoît Hamon (PS)

« [...] Je mettrai en œuvre une conférence de consensus destinée à étudier, dans le respect du légitime développement urbain de Nantes, toutes les alternatives au projet de Notre-Dame-des-Landes, dont le site actuel serait abandonné ».

Jean Lassalle

« Je respecterai le choix des habitants de la région, ceux qui l'aiment tellement qu'ils ont choisi d'y vivre ».

Marine Le Pen (FN)

« [...]. Nous sommes pour une modernisation de l'aéroport Nantes-Atlantique [...]. Cependant, nous nous devons de respecter le résultat du référendum local [...]. Nous ne reviendrons donc pas sur l'autorisation de construction par respect de la démocratie [...] ».

Emmanuel Macron (En Marche !)

«  [...] Il y a eu une consultation qui a été faite de la population. Je crois que c'est faux de dire qu'elle était trop restreinte par rapport aux nuisances, parce que les nuisances elles sont quand même dans le bassin qui a été consulté. [...] », a déclaré le candidat d'En Marche ! en février à Sciences et avenir. Le 6 avril, sur France 2, il a annoncé qu'il nommerait un médiateur sur le sujet : « Si au bout de six mois, je n'arrive pas à convaincre, je prendrai mes responsabilités et je ferai évacuer la zone ».

Jean-Luc Mélenchon (FI)

« Nous stopperons le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes tout comme l'ensemble des grands projets inutiles ».

Philippe Poutou (NPA)

Interrogé par la Ligue de protection des oiseaux, le candidat du NPA a déclaré : « Les grands projets publics d'aménagement inutiles (dont l'aéroport de Notre-Dame des Landes et tous ceux que vous citez) seront abandonnés ».

L'intégralité des réponses sur sciencesetavenir.fr et lpo.fr

Commentaires (12)

3.9 milliards d'Euros pour desservir NDDL en train ?
moutonIrlandais jeu, 13/04/2017 - 16:16

3.9 milliards d'Euros pour desservir NDDL en train ?
bon ok ça arrive des dérives mais là faut être réaliste cette somme est totalement surestimé.
il y a 17km de rail à mettre en place (pour le tram-train) ce qui placerait le cout au km à 230 millions d'euros soit 17 fois plus que le coût du km d'une LGV.
même en incluant le cout des gares votre chiffre est totalement surestimé.

Ce n'est pas moi qui chiffre mais SNCF-réseau
Foulques Deletang jeu, 13/04/2017 - 17:32

En réponse à moutonIrlandais - 3.9 milliards d'Euros pour desservir NDDL en train ?

Il y a un projet en cours pour revoir entièrement le réseau SNCF en Bretagne PdLoire (le LNOBPL) dont le minimum doit inclure une gare à NDDL et un liaison TGV entre Rennes et Nantes! Voir là:
http://www.lnobpl.fr/
Pour créer de l'enthousiasme, SNCF-Réseau a créé un site de simulation dont vous pourrez évaluer le chiffrage vous même là:
http://www.lnobpl.fr/simulateur/#/
Bien sûr, les dépassements seront la règle comme d'hab! Un projet de 3 à 12 Milliards sachant que le mini est déjà de 3,9M€. Amusez-vous bien et vous aller exploser le prix de NDDL.
Plusieurs études ont déjà été menées à partir des lignes ferroviaires de Vannes et Chateaubriant ; conclusions : elles seraient déficitaires et personne ne veut en assumer la charge d'exploitation en sus du coût de la construction même en utilisant des projections euphoriques. Dessertes par bus: en période de pointe, c'est 8000p/J soit 160 bus plein à ras : une aberration écologique et un coût supplémentaire de bus, de fuel, d'encombrement routier. Le pb de Nantes, c'est que le trafic est insuffisant pour un aéroport distant; trop en bus et trop peu par TGV. La solution intelligente est une prolongation du tram-train jusqu'à Nantes-Atlantique rénové.
Bonne lecture et vous me direz l'estimation récoltée.

a nicolas2
jean.marie.ravier jeu, 13/04/2017 - 09:57

si vous aviez lu attentivement mon courrier, vous auriez compris que je parlais de l'intime conviction des candidats.
et l'intime conviction de M.FILLON c'est qu'il n'en a rien à foutre.
en ce qui concerne VINCI, si vous aviez lu les documents de référence, vous sauriez qu'il n'est que le gestionnaire de l'aéroport, et qu'il a une concession de 55 ans
ce n'est pas pareil qu'une privatisation
la démarche est simple:
1/on résilie le contrat de concession, avec une indemnité qui se monte à 280 millions d'euros environ (mais on évite 350 millions de subventions voir mon courrier)
2/ On fait un appel d'offres pour une privatisation comme déjà fait à Nice, Lyon, Toulouse, etc...
Les aéroports sont très recherchés par divers investisseurs français (ADP,VINCI) et étrangers (chinois, canadiens, espagnols, ...)
je ne doute pas que les enchères aillent à plus de 500 millions d'euros pour NANTES ATLANTIQUE, le plus rentable, la plus forte croissance, le plus compétitif des aéroports français!

On peut s'intérroger!
jean.marie.ravier mer, 12/04/2017 - 20:16

Sur l'intime conviction des rares candidats qui supportent le projet!
Ils se retranchent tous derrière la "vox populi"
car c'est payant électoralement...
mais aucun ne donne son sentiment sur l'utilité réelle de ce projet délirant...
les gens qui connaissent bien François Fillon savent bien que comme tous les sarthois, il n'en a rien à foutre! Orly et CDG sont plus proches et infiniment plus pratiques.
quand à Emmanuel Macron, c'est un opportuniste: privatiser NANTES ATLANTIQUE rapportera au moins 500 millions nets à l'état (en prenant en compte l' indemnité de résiliation à VINCI, et l'annulation des subventions diverses: 120 millions AGO, 90 millions desserte routière, 150 millions pour le tramtrain)
Quand on sait que ce même M.MACRON est à l'origine des privatisations de Toulouse, Nice et Lyon, on voit bien dans quel sens il va pencher....

...
Nicolas 2 mer, 12/04/2017 - 21:05

En réponse à jean.marie.ravier - On peut s'intérroger!

-Les Sarthois n'ont rien à foutre de NDDL, et alors? Le projet n'est pas pour eux.
-Un président doit seulement être pour des projets qui le concerne personnellement ? Drôle de vision.
-L'aéroport est déjà géré par VINCI.

Démocratie authentique
Foulques Deletang jeu, 13/04/2017 - 13:59

En réponse à Nicolas 2 - ...

Les Sarthois comme les Mayennais, les Vendéens, les Angevins, les Costarmoricains, les Rennais, les Morbihannais, les Finistériens n'ont rien à foutre d"un 2è aéroport nanto-nantais et ont raison de ne pas vouloir être rackettés pour les qq élus PS de la métropole de Nantes. En période de disette budgetaire, cette dépense idiote est un costard de Fillon, lui qui ne sait pas gérer un budget familial : ça coute 10 fois le prix de la modernisation de N-A plus pratique dont la modernisation est à la seule charge de Vinci Airports. Les élus PS nantais n'ont eu de cesse de créer les conditions d'un engagement financier pour éviter toutes remises en cause d'un achat compulsif frénétique. Après la répudiation de la concession excessive délirante, un appel d'offres pour la concession de N-A devra être lancé et le concessionnaire assurera les investissements nécessaires à son développement comme cela se pratique dans tous les aéroports du monde non affiliés au PS nantais.
Les lois de la démocratie sont que doivent être consultés tous ceux qui acceptent d'en assumer le coût; coût qui ne se limite pas à la bétonisation de 1650 ha de bocage en pleine cambrousse, sans TGV, sans autoroute, sans hôtels, sans commerces, sans loisirs : le seul coût d'une desserte ferroviaire suffisante de NDDL est d'ores et déjà chiffrée (avant dérive) à 3,9 Milliards€, somme que les Sarthois comme les Mayennais, les Vendéens, les Angevins, les Costarmoricains, les Rennais, les Morbihannais, les Finistériens ne veulent pas payer pour voir leurs aéroports fermés d'autorité. Macron est donc le roi de l'hypocrisie, un sous-marin du PS de la Hollandie. Quant à Fillon le gestionnaire ....Pfffff, hihi, haha, hoho : tous les Français sont les légitimes propriétaires du château de Beaucé (près l'abbaye de solesmes) qu'ils ont payé avec leur sueur. Nos départements en faillite n'ont pas les moyens de s'offrir cette Babylonie.

.
Nicolas 2 jeu, 13/04/2017 - 16:15

En réponse à Foulques Deletang - Démocratie authentique

La modernisation de Nantes Atlantique ne règles pas le problème du survol de Nantes .

Et sans le problème du survol de Nantes, le projet NDDL n'existerait pas.

Merci au revoir.

Le survol de Nantes, le survol de Nantes....
Melba lun, 17/04/2017 - 00:53

En réponse à Nicolas 2 - .

Quand j'habitais Nantes et bien après encore, il n'était jamais question du bruit des avions, cette histoire est apparue avec la résurrection du projet NDDL !
Et qui est devenue un argument pour les pro-aéroport.
Ce n'est en aucune façon un motif valable pour cacher toutes les magouilles faites entre politiques, industriels et banques ( n'est-ce pas M Macron ! ? ), qui en sont les véritables raisons, ignorées par la plupart des gens qui ont accepté de voter "oui" en obéissant aux élus locaux ....

au contraire!
Foulques Deletang ven, 14/04/2017 - 09:23

En réponse à Nicolas 2 - .

C'est tellement faux que la DGAC n'a pas voulu faire de nouvelles mesures de bruit lors de la DUP2008 de crainte que les chiffres soient inférieurs et soient un contre-argument favorable à NA dont on savait déjà que les 9Mp en 2060 avec une seule piste était possible. Les niveaux sonores de NA sont faibles sur Nantes par contre le périf devrait être délocalisé très loin de Nantes. A Rennes la vitesse du périf a été abaissé à 60 pour en diminuer le bruit. Tout dans la DUP a été fait à sens unique, mensonger.

Archi-faux
Foulques Deletang jeu, 13/04/2017 - 17:03

En réponse à Nicolas 2 - .

On ne dessert pas une ville en en restant éloigné! C'est pourquoi les aéroports sont à proximité des villes, voire intra-muros : Londres, Genève, Singapour, etc...cela nécessite en outre une liaison rapide à grand débit (le RER pour Roissy-Paris). Faut sortir mon gars.

Archi-faux
Nicolas 2 jeu, 13/04/2017 - 19:58

En réponse à Foulques Deletang - Archi-faux

-> Un aéroport peut être proche d'une ville sans que les avions survolent le centre ville.
-> Les aéroports seraient tous à proximité des villes ? Vous ne devez pas beaucoup voyager...

-Aéroport de Kuala Lumpur 50 km du centre ville
- Aéroport de Bangkok 25 km du centre ville
- Aéroport de Paris CDG 23 km du centre ville
-Aéroport de Hong Kong 30km du centre ville
-Aéroport de Séou 52km du centre ville
-Aéroport de Tokyo-Haneda 30km du centre ville
-Aéroport de Tokyo Narita 60km du centre ville
-Aéroport de Pekin 25km du centre ville
-Aéroport de Shanghai 45km du centre ville
-Londres-Gatwick 45 km du centre ville

Pour Singapour, faut revoir votre géographie, avec une superficie minuscule de 714 kilomètres carrés, difficile d'avoir un aéroport plus loin que l'actuelle, c'est à dire 17 km du centre ville.

Vous nagez
Foulques Deletang jeu, 13/04/2017 - 21:44

En réponse à Nicolas 2 - Archi-faux

Nantes n'a ni la taille de Pékin , ni celle de Shangaï (16Mh), ce n'est que le 10è aéroport français! redescendez sur Terre! Les grandes métropoles internationales ont un trafic aérien 10 fois celui de notre petit aérodrome et surtout des liaisons TGV avec leur centre-ville de plusieurs millions d'usagers chaque jour contre 8000 espérés à NDDL. Par ailleurs, la trajectoire aérienne est tributaire du vent portant contraire qu'ils doivent accepter eux aussi. Vous pourrez constater que des villes comme Toulouse (4è) ont leur aéroport proche du centre tangentant la ville, idem à Genève (16Mp/an). Sur une capitale comme à Gatwick, on ne peut éviter de survoler l'agglomération même sans évoquer le cas réel de Singapour ou Hongkong ou Tokyo. Nantes n'est qu'un petit bourg rural comparé à ces mégapoles avec les finances qui vont avec, dites-le à JM Ayrault. Faire payer par les paysans ligériens et bretons sa folie des grandeurs montre sa déconnexion des réalités comme pour le péquenaud de Sablé.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.